• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Dépakine, nouveau scandale sanitaire ? Une jeune Morbihannaise témoigne.

La Dépakine, interdite pour les femmes enceintes depuis le 1er janvier 2016... / © Karine Hannedouche
La Dépakine, interdite pour les femmes enceintes depuis le 1er janvier 2016... / © Karine Hannedouche

Après le Distilbène, et le Médiator, la Dépakine est-elle au cœur d’un nouveau scandale sanitaire ? Ce médicament antiépileptique serait à l’origine d’effets secondaires graves sur les enfants de femmes à qui il a été prescrit pendant leur grossesse. 

Par Eric Nedjar

C'est une nouvelle affaire sanitaire et qui n'en est surement qu'à ses débuts. Le 23 février dernier, l'IGAS, l'Inspection Générale des Affaires sociales, a rendu un rapport sur la Dépakine, un médicament prescrit depuis la fin des années 60 aux personnes souffrant notamment d'épilepsie qui sur des femmes enceintes aurait entrainé des malformations et de graves troubles neurologiques allant jusqu'a l'autisme sur leurs enfants.

Bataille de chiffres

450 cas ont été recensé par l’IGAS, mais d'après l'APESAC (Aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant), association qui vient en aide aux parents (et qui regroupe déjà 700 familles), il y aurait aujourd'hui plus de 1000 cas en France.

Une de ces victimes, une jeune Morbihannaise témoigne.
Dépakine, nouveau scandale sanitaire ? Une jeune morbihannaise témoigne.

Interviews :
     - Régine Davouste (mère de Marie-Charlotte)
     - Marie-Charlotte Bourbon ("bébé Dépakine")
Reportage :
     - Isabelle Rettig, Karine Hannedouche et David Mérieux

Sur le même sujet

Extrait du documentaire

Les + Lus