• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Dol-de-Bretagne : les travailleurs handicapés passent derrière la caméra

Tournage à l'ESAT de Dol-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine / © France 3 Bretagne - I. Rettig
Tournage à l'ESAT de Dol-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine / © France 3 Bretagne - I. Rettig

Ils sont huit, tous passionnés ou du moins intéressés par le cinéma. Ces travailleurs de l’ESAT "La Belle Lande" de Dol-de-Bretagne tournent un court-métrage fantastique avec l’aide de professionnels. Un film qui sera diffusé lors du festival Court Métrange à Rennes, en octobre.
 

Par Isabelle Rettig


Olivier travaille dans la restauration, Christophe en sous-traitance, pour Virginie, Jessica, Alexandre ou Pascal, c’est la menuiserie, les espaces verts ou la blanchisserie-couture. Certains sont à l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) depuis 30 ans, comme Thérèse. D’autres depuis un ou deux ans seulement mais pendant une semaine tous se retrouvent autour d’un même projet : réaliser un court-métrage fantastique.
 

S’évader grâce au cinéma

Une envie qui est née en 2017 lorsqu’ils ont effectué un reportage sur le festival Court Métrange. Le contact est très bien passé avec Hélène Pravong, la directrice du festival et très vite, l’idée de travailler ensemble a germé. Il a fallu trouver une histoire. C’est la légende du menhir du Champ Dolent à Dol qui a été choisie pour servir de support à un scénario tout à fait contemporain, écrit durant l’été avec l’aide d’un scénariste professionnel.

Grâce à Hélène, le réalisateur Eric Valette (réalisateur de La Proie, Une affaire d’Etat, Le serpent aux milles coupures..) a accepté de participer à l’aventure. Avec lui, deux cadreurs, un régisseur, un preneur de son et une scripte. Une équipe complète qui est là pour réaliser le court-métrage, mais qui doit aussi faire partager son savoir-faire aux huit stagiaires de l’ESAT, leur apprendre les bases du métier, expliquer chaque choix technique.
 
Des résidents de l'ESAT qui passent derrière la caméra / © France 3 Bretagne - Isabelle Rettig
Des résidents de l'ESAT qui passent derrière la caméra / © France 3 Bretagne - Isabelle Rettig

C’est ainsi qu’Olivier et Christophe se sont retrouvés derrière la caméra. Une première pour Olivier qui n’en avait jamais touché auparavant et qui espère poursuivre l’expérience dans le futur. Christophe, cinéaste amateur à ses heures, est lui ravi d’être là et de pouvoir assouvir sa passion du cinéma de cette manière. Même satisfaction chez Pascal qui demande le moteur avec un grand sourire ou chez Jessica, chargée du clap. Cette semaine restera sans nul doute un excellent souvenir pour tous.
 
 

Présentation durant le festival

15 000 euros ont été nécessaires pour réaliser le court-métrage, embaucher l’équipe technique et les trois comédiens professionnels. La Fondation de France, la fondation SNCF, l’ADAPEI 35 et la DRAC ont mis la main au portefeuille pour soutenir financièrement ce projet original qui se veut d’abord une belle aventure humaine.

Cerise sur le gâteau, le court-métrage intitulé "Le menhir du Champ dolent"  (un film de 7 minutes avec trois comédiens professionnels) sera présenté le 13 octobre prochain au cinéma Gaumont de Rennes dans le cadre du festival Court Métrange puis plus tard à Dol et Saint-Malo. Il pourrait figurer au programme d’autres festivals. C’est du moins l’espoir de nos apprentis cinéastes qui ne rêvent que d’une chose : recommencer !
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

French Touche: Nolwen Leroy

Les + Lus