Cet article date de plus de 3 ans

Église de Rennes : la confession accessible en langue des signes

C'est un service unique en Bretagne, le diocèse de Rennes propose la confession en langue des signes, tous les quinze jours et grâce au frère Xavier Loppinet prêtre au couvent des Dominicains. 
Le père Xavier Loppinet s'est formé à la langue des signes pour rendre les sacrements accessibles à tous.
Le père Xavier Loppinet s'est formé à la langue des signes pour rendre les sacrements accessibles à tous. © DR
"Les sourds doivent avoir accès à tous les sacrements.C'est ainsi que le frère Xavier Loppinet explique la démarche du diocèse de Rennes. La confession est désormais accessible en langue des signes, tous les quinze jours le lundi de 15 h à 17 h, à l'église Saint-Sauveur. Formé à cette langue, il reçoit ceux qui le désirent, dans le plus grand des secrets, "dans une salle réservée, sans personne d'autre".

C'est le seul homme d'église en Bretagne à proposer ce service. Deux diacres officient également dans la région, à Vannes et à Brest, car ils sont directement concernés par la surdité dans leur famille. 

"C'est quelque chose d'assez nouveau", relève le frère Xavier Loppinet : "Les jeunes sourds sont assez rares à l'église, il y a une catéchèse à retrouver. Les anciens, eux, signent rarement car on leur a appris à oraliser. Avec eux, je pratique davantage la lecture sur les lèvres. "

Il rappelle pourtant que, déjà au Moyen Âge, on se posait la question de l'accès à la confession pour les sourds. Saint-Thomas d'Aquin avait la réponse : par écrit ou par tout autre moyen. 

Prêcher en langue des signes


Pour Xavier Loppinet, il s'agit de placer tout le monde au même niveau. Il se souvient de sa première accroche avec une personne sourde : "Un jour, un sourd est venu frapper à la porte des Dominicains pour devenir frère prêcheur. C'est là que je me suis ouvert à ce monde." Il suit une formation depuis plus d'un an. Il y a quinze jours à Lourdes, il a servi d'interface à un prédicateur. Il souhaiterait à terme pouvoir prêcher en langue des signes.

En attendant, les efforts de l'Église progressent. "On réfléchit à la lumière, par exemple, car, pour lire sur les lèvres, il faut qu'une personne voie bien. Cela sert aussi aux personnages âgées". Des boucles sonores magnétiques pourraient aussi être installées. 







Prendre rendez-vous pour la confession
Pour prendre rendez-vous pour la confession, un mail de contact est à disposition : pastorale.sourds35@gmail.com
L
a confession se fait par contre toujours en direct rappelle le père Xavier Loppinet. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société handicap