Qui sommes-nous ? Vos documentaires

Tous les lundis, après le Grand Soir 3 
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? Vos documentaires

“Bienvenue Mister Chang” : quand Lanvénégen est devenu le pays des Laotiens

La famille Chang. À droite Maryse avec laquelle, l'une des réalisatrices du documentaire a passé une partie de son enfance / © Tita Productions
La famille Chang. À droite Maryse avec laquelle, l'une des réalisatrices du documentaire a passé une partie de son enfance / © Tita Productions

Dans les années 80, la commune de Lanvénégen (56) accueille une vingtaine de réfugiés laotiens et hmongs. 35 ans plus tard, l'une des réalisatrices retrouve son amie d’enfance Maryse, avec laquelle elle remonte le temps, à la découverte de l’histoire d’un exil toujours douloureux.

Par Emilie Colin

Le 26 février 1982,  Lanvénégen accueille, sous la pluie, 21 réfugiés laotiens. Parmi eux des membres de la communauté Hmong fuyant la répression communiste. Avant d’arriver en France, ils ont passé plusieurs mois dans des camps en Thaïlande. La famille Chang et la famille Vu découvrent la Bretagne.

Tout le monde s’arrange pour leur fournir des vêtements, des meubles... La commune fait tout pour les installer au mieux. Une semaine après, ils obtiennent même du travail notamment à l’usine de découpe de volailles. La vie suit son cours, les enfants vont à l’école, les parents s’investissent dans la vie locale. La mairie leur prêtera main forte à de nombreuses reprises pour tout leur tracas administratif car l’apprentissage du Français reste compliqué.

L'une des réalisatrices du documentaire, Laëtitia, a partagé son enfance avec Maryse, une des filles de la famille Chang. Avec elle, elle remonte le fil de l’histoire de ses parents, de leur intégration en France et des difficultés qui subsisten entre les générations.
 

Un exil douloureux


Ce film raconte le tiraillement. Celui des parents qui n’ont jamais souhaité ce départ de leur pays. Ils racontent d’ailleurs cette fuite pendant laquelle ils laissent toute leur vie derrière eux.

 
"Bienvenue Mister Chang" : l'exil
Monsieur Vu raconte cet exil non choisi qu'il doit justifier

De son côté, le père de Maryse Monsieur Chang exprime une certaine paix ressentie lors de sa vie à Lanvénégen. Des barrières se sont pourtant construites entre lui et ses enfants. Au final, chacun n’a pas bien apprivoisé la langue de l’autre.
 

Quand je veux leur dire des choses importantes, ils me comprennent pas. Et quand eux veulent me dire quelque chose d’important je ne les comprends pas. Tout le monde parle dans le vide.


Le tiraillement c’est aussi celui des enfants, entre deux cultures. L’adolescence se souvient Maryse sera un cap difficile où elle voudra se défaire des traditions de ses parents. Pour son frère Kimina, le questionnement est permanent "où suis-je chez moi ?" alors que les deux pays, la France et le Laos le regardent toujours comme un étranger.
 
"Bienvenue Mister Chang" : extrait du documentaire

"Bienvenue Mister Chang", un documentaire de Anne Jochum et Laëtitia Gaudin-Le Puil
Une co-production France 3 Bretagne / Tita productions
Diffusion le lundi 26 mars 2018, après le Soir 3
 

Charles Aznavour aux Vieilles Charrues en 2007