Vos documentaires

Tous les lundis, à partir de 23 h dans la case "La France en vrai" 
Logo de l'émission Vos documentaires

Miossec : le brestois tendre comme le granit, au coeur d'un documentaire biopic

Christophe Miossec, la pochette de son album "Boire"
Christophe Miossec, la pochette de son album "Boire"

La voix est abîmée, cabossée comme l'est l'homme. Christophe Miossec se livre sur ses débuts, ses nuits, sa jeunesse. En pudeur, sans trop se dévoiler, Miossec est bouleversant comme sa ville, Brest. Un film au parfum de virées musicales, de bières, et de clopes.  
 

Par Benoit Thibaut

Revoir l'émission


"Quand on est Brestois, on se retrouve avec un caractère de Brestois, souvent...". Ainsi s'ouvre par la voix rocailleuse de Christophe Miossec, le film " Miossec, Tendre Granit".

Tendre comme le granit, c'est Alain Bashung qui a ainsi résumé celui dont l'image est associée aux virées nocturnes rues de Siam et Jean Jaurès.

La nuit, il est en question, autant dans ses textes que dans sa vie. Le mystère demeure, même en 52 minutes de film, jamais Miossec ne fait le jour sur celui qui se cache derrière le chanteur. Cette réserve, son ton, ajoute au charme fou de l'homme.
 

La France aime "Boire"


Quand l’album sort, c’est le feu. La scène rock française, à l’image d’un Dominique A se remet en question. Brut, précis, tiraillé, l’album heurte et séduit tellement.
Un chant bouleversant, le corps masculin sans sa virilité, juste son âme.
 

"Boire" n'est pas sa première gorgée musicale. À l'époque, le jeune trentenaire a déjà écumé les scènes bretonnes des Trans Musicales de Rennes ou d'Art Rock à Saint-Brieuc avec son premier groupe "Printemps Noir". Lui qui aime traîner à gauche à droite dans les faubourgs brestois est attiré par la vie de musicien, et la liberté qu'elle semble promettre.

Depuis le pont de Recouvrance, Miossec envoie la maquette de son nouveau projet, partout. Cinquante cassettes audio sont postées aux différentes maisons de disques, pas de réponse. Sa dernière chance, il la tente auprès de Jean-Daniel Beauvallet. Le journaliste aux Inrocks a un vrai coup de coeur pour ce rock à nu. Quelques articles plus tard, et une signature chez une maison de disques, Pias, c'est la grande marée. 


Miossec, le groupe explose


Miossec, c'est un groupe et une voix. Auprès de Christophe et de Guillaume Jouan avec qui la maquette a été composée, vient s'ajouter Bruno Leroux. Les trois Brestois se font vite une réputation. Le trio est fidèle à l’image de la ville, assoiffé.

Dès les premiers concerts, c'est le festival de débauche. Se lâcher pour mieux lâcher prise. Avec simplement deux guitares acoustiques et un micro, la météorite Miossec retourne tout, et finie par s'embraser. Trop vite, trop fort, trop fou.  

Après un concert Dominique A assiste à la fin du groupe. Christophe Miossec et Bruno Leroux s’empoignent. Irréconciliable, comme peut l'être une amitié ravagée. Bruno mettra des années à s'en remettre, Christophe sort "Baiser". Ce deuxième album confirme le talent. Le chanteur va également devenir parolier pour Johnny Hallyday, Bashung, Jane Birkin, Dominique A, Stephan Eicher ou Nolwenn Leroy. 
 

Le rescapé


L'alcool, la maladie, Miossec n'en parle pas dans ce film. Pas besoin. Celui qui est passé à l'eau, a envie de revenir chanter "Boire". Vingt-cinq ans plus tard,  après tant de tourments comme autant de balises. 

Par ce film sur la fulgurance de sa jeunesse, l'auteur de Tonnerre de Brest qui a sublimé sa ville nous bouleverse. Nourri des témoignages de ses parents, des complices des débuts, de Jane Birkin ou Dominique A, Tendre Granit revient sur la trajectoire tumultueuse et maintenant apaisée de Christophe Miossec. Sa jeunesse, la nôtre, la nuit, l'amitié, la fête, la nostalgie et Brest, encore et toujours.
 


Miossec, Tendre Granit
Un film de Gaëtan Chataigner
Diffusion sur France 3 Bretagne le lundi 2 mars à 23 h

 

A lire aussi