• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Voix est Libre - Bretagne

Le samedi à 11h30
Logo de l'émission La Voix est Libre - Bretagne

La voix est libre : la répercussion des attentats en Bretagne

Le rassemblement à Rennes / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Le rassemblement à Rennes / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Ce samedi à 11h30, un an après les attentats de Paris et deux mois après ceux du Bataclan et de Saint-Denis, la Voix est Libre tente d'analyser le ressenti des Bretons face à cette barbarie. Stéphanie Labrousse et ses invités s'interrogeront également sur ce que vivre en état d'urgence signifie. 

Par Catherine Deunf

Il y a un an, la France subissait des attaques terroristes et se réveillait sonnée, brutalement consciente que les menaces terroristes pesant sur notre pays n'étaient pas des paroles en l'air. Le 13 novembre dernier, les attentats du Bataclan et des abords du stade de France rappelaient que le danger s'est installé de manière pérenne sur le sol français. L'état d'urgence déclaré dès le soir du 13 novembre est censé se terminer le 26 février. Sera-t-il prolongé jusqu'à l'aboutissement du projet de loi, par lequel le gouvernement souhaite intégrer des mesures propres à l'état d'urgence dans le code pénal ?

Invités : Gérôme Truc, sociologue et Patrick Strozda, préfet de Région

Comment vit-on un état d'urgence prolongé ? Comment expliquer l'émotion ressentie en Bretagne avec quelque 400 000 personnes dans la rue lors des manifestations de janvier dernier ? C'est sur ces questions et bien d'autres que Stéphanie Labrousse fera réagir ses invités, Gérôme Truc, sociologue et auteur de "Sidérations, sociologie des attentats" et Patrick Strozda, préfet d'Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne. 

La Voix est Libre, tous les samedis de 11h30 à 12h sur France 3 Bretagne

Match nul pour le Stade Rennais à Nice