Littoral

Charpentier ou shaper : ces métiers manuels de la mer

Le shaper Robin Goffinet est le héros du film Tan, primé par Littoral lors du Brest surf film festival / © F.Betermin
Le shaper Robin Goffinet est le héros du film Tan, primé par Littoral lors du Brest surf film festival / © F.Betermin

À Mesquer, un drôle d'américain a fondé une école de charpente de marine. À Plozévet, Robin fabrique seul des planches de surf et cultive un "rapport au temps" en cohérence avec sa philosophie. Il est le héros du film Tan, primé par Littoral lors du dernier Brest surf film Festival.  

Par Adelaide Castier


À la frontière entre la Loire Atlantique et le Morbihan se trouve le village de Mesquer, connu pour ses marais salants et son ostréiculture. Mais c'est également là que Mike Newmeyer, américain globe-trotter, a choisi de créer il y a 10 ans une école de charpente marine: Skol ar mor.  On y enseigne les techniques traditionnelles de la construction de yole et autres canots. 

Dans cette école, seulement six stagiaires sont recrutés chaque année. La plupart des stagiaires ont connu d'autres expériences professionnels auparavant et leur arrivée à Skol ar mor est bien souvent liée à un choix assumé de reconversion. Pour Mike le maÏtre des lieux, ces parcours de vie très éclectique sont une force. Ce qu'il souhaite avant tout:

Ici, il faut que l'on ressorte en ayant la capacité de faire quelque chose avec ses mains dont on est fière.  

 
L'école Skol ar mor

Être en accord avec sa philosophie de vie, c’est aussi ce qui guide Robin Goffinet, shaper, autrement dit concepteur et fabricant de planche de surf. Robin ne travaille pas le bois mais des matériaux plus modernes. Ces planches sont imaginées pour être durable et performante. Il a installé son atelier à Plozevet, juste à côté de la mer et des vagues pour vivre en adéquation avec ce qu'il recherche, un rythme de vie qui ne soit pas dicté par la société de consommation.  
 
extrait court métrage Tan

 Tan, le titre du film, se traduit par "temps" en créole et "feu" en breton. Il a été réalisé par Alena Ehrenbold à qui nous avons remis le prix Littoral lors de la dernière édition du Brest surf film festival, en mai 2019. Ce grand rendez- vous propose depuis 3 ans la projection de films internationaux ayant un lien avec le surf. La prochaine édition se déroulera à Brest du 6 au 8 mai 2020. 
 
La réalisatrice Alena Ahrenbold et le héros de son film Tan lors de la remise des prix du Brest surf film festival / © F. Betermin
La réalisatrice Alena Ahrenbold et le héros de son film Tan lors de la remise des prix du Brest surf film festival / © F. Betermin


 

A lire aussi