bretagne
Choisir une région

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Avant le déconfinement, raconte-moi Oléron

Marine découvre de belles captures dans l'écluse à poisson.
Marine découvre de belles captures dans l'écluse à poisson.

Dernier voyage dans nos archives. Partons à la découverte de l’Île d’Oléron et de ses habitants. Sauvage et paisible,  ici les couleurs sont partout, des cabanes ostréicoles aux cabines de plage. Il y règne une incroyable douceur de vivre.
 

Par Sophie Bourhis

Sur l’île d’Oléron, des passionnés entretiennent des pratiques ancestrales de capture du poisson. Jean-Michel Massé, Maire de St Denis d’Oléron et de Nicolas Morisset,  éclusier, perpétuent une tradition qui a presque disparu des côtes française, les écluses à poissons. Depuis plus de 400 ans, ces écluses, curieux édifices de pierre en fer à cheval, permettaient à ceux qui travaillaient la terre de pouvoir se nourrir de poissons.
Au milieu du 19e siècle,  il y a eu jusqu’à 237 écluses  sur Oléron. Depuis 1970, il ne reste plus que 17 écluses qui fonctionnent sous le statut de concessions des Affaires maritimes contre versement d’une redevance


Autre découverte sur l'ile d'Oléron, des artistes se mobilisent pour faire revivre un lieu. L’île tient surtout sa réputation de l’ostréiculture mais, augmentation de la production aidant, les traditionnelles cabanes des ostréiculteurs furent abandonnées au profit de structures plus modernes. Terriblement romantiques, les cabanes ostréicoles de toutes les couleurs furent au fur et à mesure des années habitées par une communauté d’artistes,  coutelier, peintres, tailleurs de verre tous  ont su entretenir l’âme du site.
Si Oléron m'était contée

A Oléron, on peut découvrir un étonnant théâtre au milieu des bassins d'affinage. Au Théâtre d'Ardoise, conteurs, humoristes et musiciens s'y produisent durant tout l'été, non sans partager avec le public quelques huîtres, des moules et  le verre de blanc pour accompagner tout cela. À l'origine de l'aventure, Jean-Marc Chailloleau, petit fils et fils d’ostréiculteur. Très jeune, Jean-Marc prend l’habitude d’imaginer des histoires inspirées par son métier et par son île qu'il raconte ensuite aux clients. Quelques années plus tard, sur les conseils d’amis saltimbanques, il décide d'en faire un spectacle et de monter sur scène pour donner corps à ses "zistoires" d'huîtres et de marais. L'ostréiconteur est né.

Depuis vingt ans, il partage sa vie entre les parcs et les théâtres racontant un monde et défendant un métier par le rire et la poésie.
Après des années de démêlées avec le préfet, le théâtre s'est trouvé dans l'obligation de détruire toutes les constructions (buvettes, loges) en dehors de l’arène et de les transformer en installation démontables et remontables chaque été. Du coup, l'édition 2020 avait été annulée pour réaliser les travaux.  Le festival reprendra donc en juillet 2021.


Isabelle Autissier témoigne sur son expérience avec le Théatre d'Ardoise et sa rencontre avec Jean-Marc Chailloleau. 
Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise
Isabelle Autissier revient sur son expérience au Théâtre d'Ardoise à Oléron. Elle y a joué son spectacle, Une nuit en mer. - Littoral