Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voir et revoir : la sardine, du banc à la boite

Marine est à bord du Telenn-Mor, une réplique de chaloupe sardinière de Douarnenez, avec tout son équipage
Marine est à bord du Telenn-Mor, une réplique de chaloupe sardinière de Douarnenez, avec tout son équipage

Elle a le dos bleu, un flanc argent et une chair ivoire. Que de jolies couleurs pour ce petit poisson qui arrive sur les étales des poissonniers au mois de mai. La sardine, fraîche ou en boite, se raconte dans Littoral. 

Par Sophie Bourhis

La sardine, ce petit poisson migrateur est pêché du mois de mai au mois d'octobre. Depuis les côtes vendéennes jusqu'à Ouessant, les pêcheurs vont traquer les bancs de sardines avec leurs bolinches pour les ramener ensuite rapidement à terre.

Douarnenez, capitale mondiale de la boite de sardine 

La ville de Douarnenez dans le finistère symbolise à elle seule la pêche et le commerce de la sardine
Pendant longtemps,  elle fut le premier port sardinier de France. Avec l’invention de la boîte de conserve par Nicolas Appert, le destin de Douarnenez va changer. Robert Chancerelle sera le premier à ouvrir sa conserverie en 1854, conserverie toujours en activité aujourd’hui.

En 1900, Douarnenez comptait 32 conserveries . 4 000 personnes  travaillaient dans ces usines.
800 bateaux avec à leur bord 3500 marins partaient en campagne de pêche à la sardine. Douarnenez devient ainsi le 1er port français de pêche cotière. 

Le Telenn-Mor est une réplique de chaloupe sardinière des années 30 de Douarnenez, Ce voilier traditionnel est aujourd’hui dédié à entretenir la mémoire de  cette période de pêche glorieuse. 
 
Littoral la sardine de la mer à la conserve
Navigation à l'ancienne à bord du Telenn Mor, la réplique de chaloupe sardinière de Douarnenez. A son bord, Nicolas Corre, le capitaine, nous raconte la pêche à la sardine de cette époque. - Littoral

Mais en 1902, la crise sardinière éclate à Douarnenez. Du jour au lendemain, les sardines se font rares et les pêcheurs reviennent les cales vides. Les unes après les autres, les conserveries ferment, plongeant dans la misère une partie de la population.
En 1958, il ne reste que 14 usines qui comptent seulement une centaine d’employés à l’année.
 

Les luttes des "Penn Sardin"

Dans les conserveries de Douarnenez, l’essentiel des ouvriers sont des femmes. On les appele les Penn Sardin. Ces femmes réputées pour leur force de tarvail vont se battre dès 1905 pour obtenir le droit d’être payées à l’heure. En 1924, avec « la grande grève » elles réclament une revalorisation du salaire. Toutes les usines du port de Douarnenez vont entrer dans le mouvement. 
Le 8 janvier 1906, après 46 jours de grève, des accords sont signés. La grève des Penn Sardin devient un symbole dans l'histoire des luttes syndicales.

Aujourd’hui Douarnenez ne compte plus que trois conserveries industrielles et  une conserverie artisanale. La conserverie industrielle Chancerelle, s’est vu attribuer le label "Entreprise du patrimoine vivant" en juillet 2019. Ce label reconnaît à la plus ancienne conserverie de sardines au monde encore en activité son savoir-faire traditionnel de traitement de la sardine "à la main".
Littoral , la sardine du banc à la boite
A Douarnenez la conserverie Chancerelle est née en 1854. Françoise y travaille depuis plus de 40 ans. - Littoral

Le port de Saint Gilles-Croix-de-Vie en Vendée est également réputé pour sa sardine. 
En période estivale,  lorsque la pêche à la sardine bat son plein, le « Bozo » débarque quotidiennement la fameuse "sardine fraîche de Croix de Vie" Il y a quelques années le "Bozo" ne parvenait pas à vendre toute sa pêche en criée. Gaëtan, le patron, a décidé de tester la vente directe sur le quai. Le bouche à oreille a fait le reste...
La sardine du banc à la boite
A Saint Gilles-Croix-de-Vie en Vendée le Bozo est à quai…Et il y a foule pour acheter la sardine « au cul du bateau » - Littoral


En 2018, la pêche à la sardine de Saint Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée,  a été inscrite à l'inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel de la France. Le petit poisson bleu n'a pas fini de faire parler de lui.

Si vous souhaitez voir l'émission dans son intégralité : 
La sardine du banc à la boite. Réalisation Christophe Bourges