• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les étrangers sauvent le tourisme breton !

 L'Ile de Batz en Bretagne Nord, le débarcadère avec les touristes qui viennent visiter l'île. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
L'Ile de Batz en Bretagne Nord, le débarcadère avec les touristes qui viennent visiter l'île. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Les résultats de l'Insee publiés mercredi 28 novembre montrent une nouvelle fois, une saison touristique très positive en Bretagne. Avec près de 20 millions de nuitées, la région se positionne au 6e rang national.

Par Raphaëlle Besançon.

La Bretagne se distingue dans les résultats publiés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) concernant la saison touristique 2018.

La fréquentation estivale augmente de 2,6 % en Bretagne, soit un nombre total de nuitées de près de 20 millions, d'avril à septembre 2018.
 

Beaucoup de britanniques

Ces très bons chiffres sont dus principalement aux touristes étrangers. Le nombre de clients français est en effet resté stable, alors que le nombre de touristes habitant en dehors de l’Hexagone augmente de 12 %. À eux seuls, ils ont réservé 4 millions de nuitées.
 

Les Britanniques restent les voyageurs les plus présents en Bretagne. Ils réservent à eux seuls 27,8 % de l’ensemble des nuitées des non résidents. L'absence d'accords sur le Brexit pourrait sérieusement compliquer leur venue.
 

À qui profite la hausse ?

Les campings sont les grands gagnants de cette belle saison, avec une augmentation de la fréquentation de 14,1 %, puis les hôtels avec une hausse de 9,1 %. Dans les campings, les étrangers choisissent le plus souvent des emplacements pour tentes et caravanes (60%) alors que les résidents privilégient les équipements équipés.

Concernant les activités, le vélo et la randonnée restent les loisirs préférés des touristes. La fréquentation des véloroutes et voies vertes de Bretagne progresse de 6 % en nombre de passages sur la période d’avril à septembre 2018.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'interview de Loïg Chesnais-Girard dans le 19/20

Les + Lus