Finistère : une association d'éleveurs pour lutter contre la crise du porc

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Face aux échecs successifs des mouvements de protestation des éleveurs en période de crise du porc, certains ont décidé de se rassembler dans un mouvement indépendant : "Sauvons l'élevage français". La première réunion s'est tenue hier.

Par Baptiste Galmiche

Ni les actions menées par les syndicats cet été, ni la marche sur Paris en septembre n'aura été efficace pour résoudre la crise du porc. Dans les Côtes-d'Armor, certains éleveurs ont donc décidé de se rassembler au sein d'un mouvement spontané : "Sauvons l'élevage français".

La première réunion s'est tenue hier, à Saint-Caradec (22), en centre-Bretagne. Elle a attiré quelque 200 participants ; un nombre bien au-delà des espérances des organisateurs.

On a les pieds dans les bottes et on a des idées






La FDSEA, à l'origine des premières protestations, ne voit pas cela d'un mauvais œil. "C'est la base qui s'exprime et ils ont besoin de s'exprimer ! C'est à eux aussi de s'exprimer", affirme Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes-d'Armor.

Le nouveau mouvement joue justement sur sa différence avec les syndicats : "Notre force, c'est qu'on est en dehors du syndicalisme, en dehors des systèmes politiques. On a les pieds dans les bottes, on a des idées et on voudrait fédérer autour de nous", lance René Le Goudivès, éleveur de porc dans le Morbihan.


Protéger la viande de porc française

"On lance un appel solennel aux distributeurs de grande distribution pour qu'on ne trouve que de la viande française sur leurs étals, et qu'ils fassent pression sur les transformateurs salaisonniers pour qu'ils n'utilisent que de la viande française", avertit Olivier Étienne, éleveur de porcs dans les Côtes-d'Armor.

Rendez-vous est pris le 14 janvier après la cotation au marché au cadran de Plérin. Ils porteront des bonnets roses, clin d'œil au mouvement des bonnets rouges qui avaient remporté leur bras de fer avec l'État au sujet de l'écotaxe.


Reportage : S. Salliou et J.-M. Seigner

Finistère : une association d'éleveurs contre la crise du porc
Face aux échecs successifs des mouvements de protestation des éleveurs en période de crise du porc, certains ont décidé de se rassembler dans un mouvement indépendant : "Sauvons l'élevage français". La première réunion s'est tenue hier. Reportage : S. Salliou et J.-M. Seigner Interviews : - René Le Goudivès, éleveur de porcs dans le Morbihan ; - Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes-d'Armor ; - Olivier Étienne, éleveur de porcs dans les Côtes-d'Armor.

Interviews :
- René Le Goudivès, éleveur de porcs dans le Morbihan ;
- Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes-d'Armor ;
- Olivier Étienne, éleveur de porcs dans les Côtes-d'Armor.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus