1/8e de finale de Coupe de France. Brest s'incline 3-1 face au PSG. "C'est dommage car on aurait pu faire mieux ce soir"

Après un match âprement disputé, Brest s'incline 3-1 face au PSG en 1/8e de finale de Coupe de France. Les Finistériens, qui ont montré un visage offensif en première période, ont terminé la rencontre à 10 contre 11. Résumé du match.

"Écrire la plus belle page de l'histoire du club et entrer dans la légende en gagnant ce soir". Voilà ce qu'attendent les supporteurs brestois de ce 1/8e de finale de Coupe de France entre Brest et le PSG, ce 7 février 2024. Ils n'ont d'ailleurs pas été oubliés par les joueurs qui, dans leur vestiaire du Parc-des-Princes, ont accroché les écharpes des quatre clubs de supporteurs.

Dans un stade parisien chauffé à blanc et sous une pluie que ne renieraient pas les Bretons, les hommes d'Eric Roy entament le match avec un peu de moins de fraîcheur physique que les Parisiens, lesquels, à la faveur du calendrier de Ligue 1, ont bénéficié de deux jours de récupération supplémentaires. Il y a encore 3 jours, les Finistériens affrontaient Nice sur leur pelouse en championnat.

Une erreur qui coûte cher à Brest

Pourtant, Brest, qui n'a plus gagné au Parc-des-Princes depuis 1981, lance une première alerte dans la surface parisienne après 1'30 de jeu avec Satriano et Doumbia à la manœuvre. De quoi donner des sueurs froides à la défense du PSG, un peu fébrile en ce début de match.

La réponse de Paris arrive, à la 9e minute de jeu, avec un coup franc tiré par Hakimi qui finit... dans le mur brestois. Mbappé accélère à la 20e minute et effectue une passe en retrait à Dembélé qui manque son tir. La défense de Brest est solide.

À la 28e minute, Satriano envoie une frappe puissante en direction de la cage parisienne qui est déviée par le poteau gauche. 2 minutes plus tard, Magnetti en remet une couche, en vain.

La balle perdue par Brest, sur une erreur de Locko à la 31e, coûte cher aux Brestois. Mbappé ouvre le score. 1-0 pour le PSG. Paris se remet en selle et Danilo Pereira inscrit un 2e but quelques minutes plus tard.

Grosse déception dans les rangs du Stade Brestois qui, jusque-là, avait le match en main mais a bien failli encaisser un 3e but sur un tir de Mbappé à la 42e minute, puis un 4e à la 43e repoussé par Coudert, le gardien brestois.

On les met en danger et malheureusement, on se prend un premier but, dans la foulée un 2e. Mais le match n'est pas fini

Jonas Martin

Milieu de terrain SB29

Les deux équipes rentrent au vestiaire. 2-0 à la pause. "On fait une bonne entame, souligne le milieu de terrain de Brest, Jonas Martin. On les met en danger et malheureusement, on se prend un premier but, dans la foulée un 2e. Mais le match n'est pas fini. Il y a une 2e mi-temps à jouer".

Brest à 10 contre 11 

Retour sur le terrain. Les Brestois ont en tête le scénario de la rencontre du 28 janvier dernier face au PSG, en championnat. Menés au score 2-0, ils avaient pu recoller pour obtenir le nul 2-2. La Coupe de France, c'est une autre histoire.

D'autant que Paris débute mieux la deuxième période de ce 1/8e de finale. Une première frayeur puis une autre surviennent devant les cages brestoises à la 52e minute de jeu. Les Ty-Zefs répliquent avec ce coup de tête de Martin 3 minutes plus tard. L'arbitre siffle le hors-jeu.

Mounié revient à la charge pour Brest à la 59e. Sa frappe est contrée par Danilo Pereira. Eric Roy opère un changement : Camara et Magnetti sont remplacés par Pereira Lage et Del Castillo.

À la 66e, Mounié toujours qui grâce à un coup de tête offre son premier but à Brest désormais relancé  dans ce match. Paris ne plus mène que 2-1.

Mais c'est sans compter sur Brassier qui prend un 2e carton jaune dans ce match (équivalent à un rouge) pour une faute sur Mbappé. Les Finistériens vont terminer la rencontre à 10 contre 11. Et s'accrochent malgré la pression parisienne. Nouveau changement dans les rangs brestois : Mounié et Doumbia cèdent leur place à Brahimi et Lebeau.

Le PSG, qui n'a pas gagné la Coupe de France depuis 3 ans, se crée une occasion avec cette frappe de Mbappé à la 82e. Mais l'attaquant parisien trouve Coudert, solide, sur sa route. La remontée s'annonce difficile pour Brest, en infériorité numérique. À 5 minutes du coup de sifflet final, les jambes sont lourdes dans le camp breton pour aller chercher l'égalisation.

Paris assène un coup de massue à Brest dans le temps additionnel : Gonçalo Ramos inscrit le 3e but pour son équipe.

Le Stade Brestois, qui rêvait de s'offrir une place en 1/4 de finale de Coupe de France en battant le PSG sur sa pelouse, sort de la compétition sur un score de 3-1. "On a pris ces 2 buts, mais on a su relever la tête et revenir à 2-1, déclare le défenseur brestois Julien Le Cardinal, à l'issue du match. On a fini à 10. On en prend un 3e. C'est dommage car on aurait pu faire mieux ce soir".

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité