L'abri Sadi Carnot à Brest, témoin de la vie quotidienne pendant la guerre

La Bretagne compte de nombreuses villes ayant été bombardées pendant la seconde Guerre mondiale, et dans chacune d'entre elles, des abris pour les populations civiles. L'abri Sadi Carnot à Brest est l'un des plus grands, connu pour la tragique explosion qui y survint en 1944. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'abri Sadi Carnot à Brest est construit pendant la Seconde guerre mondiale, entre 1942 et 1943, afin de protéger la population des bombardements. Il s'agit alors de l'un des plus grands abris de la région, pouvant accueillir à l'époque plus de deux mille personnes. Il est très long, 256 mètres et a été construit en profondeur, pour se prémunir de la puissance des bombes."Pendant les alertes on venait ici dans l'espoir d'être à l'abri" explique Serge, adolescent en 1944, et pour lequel l'abri représente à l'époque un refuge.
 

Le 9 septembre 1944, "la catastrophe"


Dix jours avant la libération de la ville, l'abri devient une zone de stockage de munitions pour les Allemands. 400 Brestois se trouvent à l'intérieur au moment où une explosion a lieu. Lucienne et sa mère parviennent à s'en échapper. 
 


Un lieu de mémoire


Le lieu est depuis devenu un lieu de mémoire. Depuis 2009, il a été réaménagé, donnant la place à la parole des témoins, ce qui permet d'entrevoir la vie quotidienne pendant la Seconde guerre mondiale. Des visites sont organisées d'avril à octobre ainsi que pendant les journées du patrimoine.