Brest : il est 18 h 15... Boum ! La mine est neutralisée

Une opération de déminage d'un engin explosif découvert dans la rade de Brest, dans le Finistère, s'est déroulée ce mardi. Et à 18h15, boum !... cette mine allemande de la seconde guerre mondiale explose. Elle a été neutralisée par la sécurité civile et la Marine nationale. 

A 18h15, explosion dans la rade de Brest : la mine est neutralisée
A 18h15, explosion dans la rade de Brest : la mine est neutralisée © Marine nationale
Les Brestois scrutent la mer depuis le Cours Dajot. Ils sont venus assister à l'explosion d'une mine dans la rade de Brest. Il est 18h15 quand, boum, le pétardage a lieu. Du bruit, une grande gerbe d'eau mais aussi quelques vibrations ressenties depuis la terre car cette mine, découverte dans le port de commerce le 24 août dernier, pèse près d'une tonne et contient plus de 800 kilos d'explosifs.
durée de la vidéo: 00 min 30
Explosion d'une mine d'une tonne en rade de Brest

L'événement est également filmé par les habitants qui relaient sur les réseaux sociaux :

Autant dire que ce pétardage revêt un caractère "exceptionnel", comme le souligne Céline Tuccelli, porte-parole du Préfet maritime. "On a l'habitude d'en faire environ quatre-cents par an sur la façade Atlantique, ajoute-t-elle. Cette explosion-là représente à elle seule un tiers de toute la charge que l'on fait exploser sur une année".


"Contre-minée par la Marine"


Cette opération a été préparée minutieusement et depuis longtemps par les démineurs de la sécurité civile de Guipavas et les plongeurs-démineurs de la Marine nationale.
Ce mardi, en tout début d'après-midi, une vedette et deux zodiacs quittent le port de Brest avec à leur bord, les équipes qui seront en première ligne. "Du fait de son calibre important, on ne peut pas traiter cette mine sur son lieu de découverte ni la ramener à terre, explique Pierre-Nicolas Douay, chef de centre du déminage. On doit la déplacer pour qu'elle soit contre-minée par la Marine"
 
Les équipes de démineurs de la sécurité civile s'apprêtent à quitter le port de Brest pour rejoindre le lieu où a été trouvée la mine
Les équipes de démineurs de la sécurité civile s'apprêtent à quitter le port de Brest pour rejoindre le lieu où a été trouvée la mine © Julie Jeunemaître/France Télévisions


Le contre-minage ou explosion est un mode opératoire qui comporte évidemment des risques. "La munition est en parfait état, indique encore le démineur de la sécurité civile. 70 ans après, elle est encore en capacité de fonctionner, donc il y a toujours un risque potentiel".

Cette mine allemande datant de la seconde guerre mondiale dormait dans les profondeurs marines du port de commerce de Brest. C'est au hasard d'essais de sonars remorqués que la Marine nationale a repéré un écho. "C'est unique de trouver un engin de ce poids dans le port" souligne Pierre-Nicolas Douay. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité seconde guerre mondiale culture histoire