• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Brest : plusieurs personnalités défendent le patron de la librairie Dialogues, mis en examen pour agression sexuelle

Charles Kermarec, éditeur de la maison d'édition "Dialogues.fr", posait le 18 janvier 2010 à Brest avec un exemplaire du Livre du docteur Irène Frachon sur le Mediator intitulé "Médiator 150 mg - Combien de morts ?" / © AFP
Charles Kermarec, éditeur de la maison d'édition "Dialogues.fr", posait le 18 janvier 2010 à Brest avec un exemplaire du Livre du docteur Irène Frachon sur le Mediator intitulé "Médiator 150 mg - Combien de morts ?" / © AFP

Plusieurs personnalités du monde de la littérature publient une lettre pour soutenir le libraire brestois Charles Kermarec, le patron de Dialogues. Il est mis en examen pour agression sexuelle et harcèlement sexuel suite à la plainte d'une salariée de son entreprise.
 

Par Sylvaine Salliou


Ils s'appellent Irène Frachon, Hervé Hamon, Yvon Le Men, Erik Orsenna ou encore Alain Rémond, Jean Rouaud ou Michel Serres. Et ils ont écrit et signé une lettre de soutien à Charles Kermarec, co-fondateur de la librairie Dialogues à Brest. Ce dernier a été mis en examen pour agression sexuelle et harcèlement sexuel, suite à la plainte déposée par une salariée.

 


Effarés par l'accusation dont il fait l'objet


"Nous, libraires et auteurs qui avons côtoyé et, pour certaines, au quotidien, Charles Kermarec, fondateur de la librairie Dialogues à Brest, nous ne pouvons qu'être effarés par l'accusation dont il fait l'objet. Nous connaissons l'homme depuis bien des années, nous connaissons son attachement au livre, à la littérature, nous connaissons sa passion impérieuse pour l'entreprise unique qu'il a créée et sa fidélité non moins passionnée aux écrivains et aux lecteurs." Les signataires parlent d'une "cabale qui le vise dans son honneur et nous faisons confiance à la justice pour l'établir".

"Charles Kermarec a certainement des défauts, ajoutent-ils, et surtout le défaut d’être exigeant, mais s’il est un défaut qu’il n’a pas et n’a jamais eu, c’est la goujaterie. Nous avons assez travaillé avec lui pour savoir que, ni dans ses propos, ni dans son comportement, nous n’avons été témoins de la moindre ambiguïté, a fortiori envers les femmes."

Ils regrettent aussi que la presse se soit fait l'écho de "prétendues informations" qui, espèrent-ils, "seront reconnues pour ce qu'elles sont : du vent"

Pour finir, il se disent "trop soucieux du respect des femmes pour ne pas être révoltés que cette cause majeure soit travestie en très basses manœuvres.

De son côté, Charles Kermarec nie les faits, il a été placé sous contrôle judiciaire et il lui est interdit de se rendre à Dialogues.

11 signataires de cette lettre de soutien

Olimpia Bogdon-Verger, éditrice, ancienne libraire à Dialogues.
Géraldine Delauney, libraire (Dialogues).
Irène Frachon, auteure et médecin.
Christiane Frémont, universitaire, auteure.
Paul Goupil, journaliste, auteur.
Hervé Hamon, écrivain.
Yvon Le Men, poète.
Erik Orsenna, de l’Académie française.
Alain Rémond, journaliste, écrivain.
Jean Rouaud, écrivain, prix Goncourt.
Michel Serres, de l’Académie française.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus