• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Brest se prépare pour sa première journée de Ligue 1

L'équipe pose avant le match amical face à Nantes, le 26 juillet 2019. / © LOIC VENANCE / AFP
L'équipe pose avant le match amical face à Nantes, le 26 juillet 2019. / © LOIC VENANCE / AFP

Après six années passées en deuxième division, les Rouge et Blanc retrouvent l'élite. Pour Brest, c'est le moment de briller et conforter sa place parmi les meilleurs.

Par C.B.

Un nouvel entraîneur, une nouvelle division. Le Stade brestois 29 rentre dans la cour des grands pour cette saison 2019-2020. Promus en Ligue 1 pour la première fois depuis six ans, les Rouge et Blanc devront montrer leur niveau pour conforter leur place parmi l'élite du football français.

Le nouvel entraîneur, Olivier dall'Oglio, arrive dans un train à pleine vitesse. Le club est poussé par ses supporters et son collectif, à l'origine de la promotion en Ligue 1. 
 

Une équipe en quête d'expérience

Le Stade brestois aborde la première journée sereinement. Ils recevront le Toulouse FC samedi 10 août pour commencer le championnat. Les joueurs savent qu'ils attaquent un gros morceau. L'intérêt est de gagner en expérience. L'objectif principal : assurer le maintien pour la saison prochaine.
 

Il reste encore un mois aux Brestois pour recruter des joueurs avant la fin du mercato, le 2 septembre. Malgré les départs de quelques joueurs, le collectif à l'origine de cette montée en Ligue 1 reste pratiquement le même. Pour l'entraîneur, le groupe doit rester sur la même longueur d'onde, et acquérir l'expérience d'un grand club de foot. 
 
 

Un grand club dans les années 80

Les Ty' Zefs sont surtout heureux d'être là aujourd'hui. Cela fait six ans qu'ils attendaient ça. La saison 2012-2013 avait des airs de descente aux enfers. Sur les 38 journées, les Brestois avaient gagné seulement 8 matches, contre 5 nuls et 25 défaites. Lanterne rouge dès la mi-saison, ils savaient qu'ils n'avaient pas encore le niveau de se frotter aux plus gros clubs.

Pourtant, Brest était un grand club de première division entre 1982 et 1991. Ils se sont même arrogé la huitième place de Division 1 en 1987. Un record inégalé depuis. 
Mais les difficultés financières s'intensifient. Contraint à déposer le bilan en 1991, l'équipe est dissoute et les joueurs, libérés. Depuis, l'équipe première renaît de ses cendres pour atteindre le niveau qu'on lui connaît aujourd'hui.

Désormais, la politique du club a changé. Si par le passé, la direction recrutait des joueurs en fin de mercato, elle souhaite désormais faire le pari des jeunes qui pourront percer dans ses rangs. Une manière d'ajouter de la plus-value aux joueurs et les revendre pour un meilleur prix à la fin de la saison quand ils voudront prendre le large vers d'autres clubs.
 

Sur le même sujet

Interview d'Alain Layec, maire de Saint-Gildas-de-Rhuys. Commune très touchée par les algues rouges.

Les + Lus