Emmanuel Macron en plongée à bord du sous-marin nucléaire Le Terrible

Emmanuel Macron à l'Hôtel des Invalides lors d'une cérémonie militaire à Paris - 30 juin 2017 / © AFP - T. Camus
Emmanuel Macron à l'Hôtel des Invalides lors d'une cérémonie militaire à Paris - 30 juin 2017 / © AFP - T. Camus

Dans le cadre de sa visite en rade de Brest de la base opérationnelle des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de l’Île Longue, Emmanuel Macron va effectuer une plongée de plusieurs heures ce mardi à bord du sous-marin nucléaire Le Terrible.

Par Thierry Peigné

Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé en arrivée en hélicoptère peu après 9h ce mardi à l'Ile Longue, dans la rade de Brest.

A son programme, le président devait visiter des ateliers où sont réalisés les derniers assemblages et contrôles des missiles et têtes nucléaires avant leur embarquement à bord des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE). Il devait aussi rencontrer des militaires et agents publics et privés oeuvrant pour la Force océanique stratégique (FOST).

Hélitreuillé sur Le Terrible

Vers 11h, Emmanuel Macron va prendre un hélicoptère pour rejoindre le sous-marin nucléaire lanceur d'engins "Le Terrible", qui se trouve à 300 km des côtes. Le président sera hélitreuillé sur le sous-marin. Au cours de la plongée qui devrait durer un peu plus de quatre heures, le président rencontrera l'équipage, déjeunera et visitera principalement la soute des missiles et le poste de commandement missiles. Une séquence de lancement simulé est aussi au programme.

Le sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) "Le Terrible" / © Défense nationale
Le sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) "Le Terrible" / © Défense nationale

Le SNLE Le Terrible a été admis au service en septembre 2010. C'est un mastodonte de 14 000 tonnes, presque dix fois plus lourd que les premiers sous-marins il y a quarante ansIl est équipé du système d'arme de dissuasion dans sa nouvelle version M51. Le Terrible mesure 138 m et son équipage est composé de 113 marins dont 15 officiers. Le missile M51 a été mis en service en 2010 à bord du SNLE Le Terrible.

Le président devrait quitter le sous-marin vers 16h pour un retour sur Brest puis vers Paris.

Lundi, devant le congrès le chef de l'Etat a renouvelé son soutien aux forces armées. Lors de sa campagne, il avait indiqué vouloir porter à 2 % du PIB le budget de la défense en 2025.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Rennes La Janais : fin du partenariat PSA SNCF

Près de chez vous

Les + Lus