FOOTBALL. Brest se donne de l'air pour le maintien, Rennes réalise une belle opération, déception pour Lorient

À trois journées de la fin du championnat de Ligue 1 de football, le classement se précise avec des situations très différentes pour les clubs bretons. Brest prend une belle une option pour le maintien face à Auxerre (1-0), Rennes, vainqueur contre Troyes (4-0) conserve la 6e place et se rapproche de Lille (5e), quand Lorient, 9e, déçoit à Montpellier, avec un match nul (1-1).

Dans un nouveau match de la peur, lors de la 35e journée de Ligue 1, Brest a pris une option en vue du maintien en battant 1-0, ce dimanche 14 mai, une équipe d'Auxerre qui voit sa dynamique patiner.

Alors qu'Angers, Ajaccio et Troyes sont déjà relégués, la bataille pour échapper à la 17e et dernière place de la zone rouge commence à se décanter avec Strasbourg (14e) et Brest (15e) à 38 points, Auxerre, 16e à 34 points et Nantes, 17e avec 33 points après son match nul à Toulouse.

Comme les deux entraîneurs l'avaient prévu, le duel entre Brest et Auxerre s'est beaucoup joué dans les têtes, avec deux équipes qui ont longtemps hésité à se découvrir. Les Brestois, avec un total de dix frappes cadrées contre deux seulement pour Auxerre, ont trouvé la faille grâce à Jérémy Le Douaron (69e). Si rien n'est encore joué pour le maintien, la balle semble dans le camp brestois, qui reste sur quatre victoires pour deux nuls et une défaite depuis début avril.
"C'est un pas de plus. J'avais dit à l'équipe qu'il fallait six victoires et quelques matches nuls pour se maintenir quand je suis arrivé (le 3 janvier), rappelle Eric Roy, l'entraîneur finistérien. On est à notre sixième victoire. Mais ce n'est pas encore fini, il faudra faire un peu plus, ne pas se laisser aller. Cette victoire, c'est une grande satisfaction, ajoute encore l'entraîneur du Stade brestois. On a proposé des choses, mais on est aussi resté très discipliné. Auxerre a mis beaucoup de densité derrière et au milieu de terrain. J'ai dit aux joueurs à la mi-temps que c'était sur le côté qu'on trouverait des solutions, et c'est sur un côté que l'on a débloqué la situation. Le maître mot maintenant, c'est de ne pas décompresser, tant que mathématiquement ce n'est pas fait... On a mis Auxerre à quatre points, il faut confirmer contre Clermont. On a notre destin entre nos mains."

Rennes comble une partie de son retard sur Lille

Rennes a mis la pression à Lille pour la dernière place européenne en écrasant 4-0 des Troyens désormais condamnés à la relégation.

Avec ce nouveau succès, Rennes reste sixième avec 59 points mais reprend un peu d'avance sur Lyon (7e, 56 pts), battu 2-1 à Clermont, et surtout comble une partie de son retard sur Lille (5e, 60 pts) après le match nul des Dogues à Monaco (0-0). 
Après un but presque pas exprès d'Arthur Théate (14e) et un début de match poussif, il a fallu une œuvre collective conclue par Benjamin Bourigeaud (65e) et un doublé de Karl Toko Ekambi (70e, 74e) pour emballer la partie. Reste à savoir si les Rennais, deuxième meilleure équipe cette saison à domicile (42 pts) derrière Lens (46 pts) mais bien moins reluisants à l'extérieur, sauront enfin enchaîner la semaine prochaine à Ajaccio, autre relégué du week-end. D'autant que la défense rennaise n'a pas vraiment rassuré, avec encore beaucoup trop de fébrilité sur les rares incursions d'une attaque troyenne très inoffensive.
"On a manqué de réalisme en première mi-temps, sinon dans le jeu, on a dominé largement, a commenté l'entraîneur rennais Bruno Genesio à l'issue de la rencontre. En deuxième mi-temps, on a su marquer le deuxième but qui a fait que Troyes a lâché plus facilement ensuite. On a été sérieux dans le jeu, ajoutant "On sent que ce n'est pas simple pour Troyes, mais on a fait ce qu'il fallait et je m'en contente. Avec la défaite de Lyon à Clermont, on voit que les matches ne sont pas simples à gagner. Mais j'ai apprécié qu'on continue à jouer à 3-0 ou même 4-0, j'aurais même aimé qu'on marque davantage parce qu'on a eu quelques occasions. (doublé de Toko Ekmabi) Il a retrouvé un poste d'avant-centre qu'il affectionne. C'est toujours bien de valider par un doublé, et par des vrais buts d'avant-centre"

Lorient, 9e, se contente d'un nul à Montpellier

Les Merlus, 9e au classement, ont dû se contenter d'un match nul (1-1) à Montpellier après une entame de match laborieuse. "Je suis frustré par la fin de match. Après un début lent, on a installé ce que l'on souhaitait, a déclaré Régis Le Bris, l'entraîneur de Lorient, à la fin de la rencontre. Avec un bloc compact, avec la capacité de maîtriser le milieu autour de nos quatre joueurs. On a fait baisser l'énergie de notre adversaire en le faisant courir, a poursuivi l'entraîneur. En seconde période, on a dominé notre sujet pour marquer d'une manière logique. On a senti Montpellier plutôt désarmé. On avait le ballon, on le gardait bien et on sentait que l'on pouvait accélérer. On a du plaisir à jouer ce moment du match, mais le score nous échappe à la fin. On a eu une troisième victoire d'affilée à notre portée jusqu'à la 93e minute. On continue à progresser. Cela nous engage à poursuivre sur les trois prochaines journées, avec un match excitant à jouer face à Lens."

(Avec AFP)
 
 


   

 auteur du nul 1-1
à Montpellier): 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité