Originaire de Brest, mais naturalisée italienne, la Brestoise Charlène Guignard a remporté ce samedi 25 mars, avec son partenaire Marco Fabbri, le titre de vice-championne du monde de danse sur glace, à Saitam près de Tokyo.

Un titre de plus pour Charlène Guignard, la patineuse sur glace originaire de Brest. Elle, qui a fait toutes ses classes à Brest, et qui depuis 2010 concourt en couple avec l'Italien Marco Fabbri.

Naturalisée italienne depuis 2013, c'est pour le compte de l'Italie qu'elle acquiert avec son compagnon ce titre de vice-champions du monde de danse sur glace. Une médaille d'argent obtenue aux Mondiaux de Saitam au Japon.

Un résultat inespéré

"Nous sommes venus ici avec pas plus d'attentes que d’être dans le top 3, et nous l'avons fait. Devenir médaillés d’argent mondiaux, c’est quelque chose que nous ne pouvions même pas réaliser jusqu'à présent, mais c’est incroyable" ont déclaré les deux patineurs.

De champions d'Europe en janvier à vice-champions du monde en ce samedi de mars, Charlène Guignard et Marco Fabbri accumulent les excellents résultats. Du haut de leur meilleur score en danse libre (131,64), les Italiens obtiennent le total de 219,85.

Voir la vidéo de la prestation sur glace ICI sur france.tv

Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, quintuples champions du monde (2015, 2016, 2018, 2019 et 2022) ayant choisi de faire une pause, le trône de la danse sur glace était vacant. Et c'est le couple américain Madison Chock et Evan Bates qui en a profité. Il a décroché sa première médaille d'or mondiale avec un total de 226,01. Les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier ont pris la troisième place sur le podium.

"Ça a été très dur"

Ces mots sont ceux de la mère de Charlène Guignard, Marie-Christine Kerloc'h. C'est depuis chez elle, à Guipavas dans le Finistère, qu'elle a regardé la prestation de sa fille, mais "pas en direct" précise-t-elle. "Je regarde la prestation pratiquement toujours après quand je suis certaine qu'il n'y a pas eu de problème, car j'ai trop peur de les voir chuter en direct". Et de préciser que ce résultat est inespéré pour sa fille, mais tant mérité vu tous les efforts et les bons résultats de ces derniers mois.

"Je suis fière de ma petite dernière de 33 ans qui a commencé le patinage au club de Brest à 3 ans et demi" ajoute Marie-Christine. "J'ai un seul petit regret, c'est de ne pas avoir pu la joindre et lui parler depuis sa prestation".

En février 2022, Charlène Guignard et son partenaire italien Marco Fabbri décrochaient la 7ᵉ place à l’épreuve de danse "libre" sur glace en couple aux JO d'hiver de Pékin en Chine. Une équipe de France 3 Bretagne était alors aux côtés de la mère de Charlène pour suivre l'épreuve.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité