• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

West Web Valley lève un fonds d'investissement de 30 millions d'euros

Charles Cabillic, Sébastien le Corfec, Ronan Le Moal les fondateurs de la West Web Valley
Charles Cabillic, Sébastien le Corfec, Ronan Le Moal les fondateurs de la West Web Valley

West Web Valley, l'accélérateur breton de start-up, vient de se doter d'un fonds d'investissement de 30 millions d'euros. Nouvelle étape vers leur objectif : « faire émerger de nouveaux champions de l’innovation et du numérique »

Par Krystell Veillard

30 millions d'euros, c'est la somme levée par West Web Valley pour accélérer la croissance ou aider à la création de start up dans les secteurs de l'innovation et de l'économie numérique, mais aussi les entreprises plus traditionnelles en phase de mutation numérique. Baptisée «West Web Valley I», ce fonds de plus de 30 millions d'euros est prévu pour investir dans 5 à 7 projets par an, pendant 5 ans, soit pour 25 à 30 jeunes pousses au total. Plus de 20 entrepreneurs régionaux y ont déjà investi, Jacques Verlingue, Alain Glon, mais encore des institutionnels comme BPI via le fonds French Tech Accélération, des entreprises régionales, telle Arkéa ou des groupes de presse régionaux, Le Télégramme et Ouest France notamment. Les investisseurs ont encore 12 mois pour verser leur contribution. Et le dépôt des dossiers peut même se faire en ligne.

Un accélérateur de start-up basé à Brest


West Web Valley, accélérateur de start-up, basé à Brest a été créé en 2012 à l'initiative de Charles Cabillic, Sébastien Le Corfec et Ronan Le Moal, PDG du Crédit Mutuel Arkéa, dans le but de créer un environnement favorable au développement de ces “pépites” en Bretagne en particulier, mais dans l'ensemble du grand ouest. Il s'agit notamment de programme d'accompagnement, de services de coaching et de conseils en matière juridique ou marketing.

L'interview de Sébastien Le Corfec, l'un des fondateurs de West Web Valley

ITW Sébastien Le Corfec, West Web Valley










A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus