Concarneau : une classe "citoyenne" ouvre à l'école du Rouz

L'APE (Association de Parents d'Elèves) de l'école du Rouz à Concarneau a ouvert sa classe "citoyenne" ce lundi matin avec une ancienne enseignante recrutée par le biais du site de petites annonces LeBonCoin. Quinze enfants de maternelle ont ainsi été dispatchés dans cette dixième classe..

Dès 8h20, les parents se sont présentés avec leurs bouts de chou pour les confier à leur nouvelle maîtresse. Cette dernière, une ancienne enseignante de l'école, a été choisie par les parents d'élèves suite à une annonce passée sur le site Le Bon Coin. Elle intervient bénévolement. 15 enfants de 5 ans composent cette nouvelle classe de maternelle, que l'APE qualifie de "citoyenne". Les élèves viennent des autres classes surchargées qui ont ainsi été allégées. Deux parents bénévoles assurent les tâches des ATSEM et viendront à tour de rôle en soutien à l'enseignante.

Une ouverture illégale

Face à cette menace d'ouverture de classe illégale, l'inspection académique avait proposé aux parents d'élèves la nomination d'un titulaire à mi-temps pour une période temporaire. Une proposition jugée peu satisfaisante par l'APE qui considère que le poste doit être à temps complet. L'école du Rouz comporte 239 élèves (primaire plus maternelle), dont 12 de moins de 3 ans et 25 de plus de 3 ans en maternelle. Selon l'APE, la moyenne des classes est de 26,6 enfants par classe. L'ouverture de cette 10e classe permet de réduire ce chiffre à 22,6.
Cyril Desouches, Directeur académique adjoint du Finistère

Ce lundi matin, la remplaçante nommée à mi-temps a fait son apparition dans la classe. Mais face à la situation, elle est ressortie. L'inspecteur de circonscription était sur place.
Concarneau (29) Intervenants : Annie Cremont, enseignante recrutée par les parents - Stéphanie Legall, parent d'élèves - Régis Campion, Association des parents d'élèves / Reportage : C. Louet - V. Morzadec

Une action symbolique assumée des parents d'élèves

C'est après la fermeture de la 10e classe de l'école à la rentrée dernière, que l'APE a décidé de réagir. En avril dernier, l'inspection académique avait fait savoir qu'un poste d'enseignant était en suspens si les effectifs n'augmentaient pas à la rentrée. Or, malgré deux enfants de plus en septembre, le poste avait été retiré et les autres classes s'étaient retrouvées en sureffectif, selon l'APE. D'où cette annonce sur Le Bon Coin et le recrutement d'une enseignante pour faire réagir l'éducation nationale.