Covid-19 : quatre patients en réanimation de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur évacués sur Brest et Morlaix

Nouvelle arrivée de patients en réanimation en Bretagne en provenance d'une autre région. Ce vendredi, deux malades hospitalisés en service de réanimation au CH d’Avignon deux autres au CH d’Aix-en-Provence ont été transférés à Brest et Morlaix.

Un avion de l'armée de l'air transporte 4 patients Covid de l'hôpital d'Avignon vers celui de Brest - 28/10/2020
Un avion de l'armée de l'air transporte 4 patients Covid de l'hôpital d'Avignon vers celui de Brest - 28/10/2020 © Maxppp - C. Agostinis
Les disponibilités actuelles de lits en réanimation en Bretagne permettent encore d'accueillir des patients venant d'autres régions. "Afin de répartir l’effort face à la remontée épidémique, des évacuations sont organisées depuis les régions les plus en tension vers les régions moins sollicitées" explique l'Agence régionale de santé (ARS) Bretagne.
 

Vers Brest et Morlaix


Ce vendredi, c'est donc 4 patients qui ont été transférés de la région PACA vers des établissements du Finistère. Il s'agit de deux patients hospitalisés en service de réanimation au Centre Hospitalier d’Avignon et deux patients en réanimation également au CH d’Aix-en-Provence. Les malades ont été transporté par avion sanitaire, deux vers le CHRU de Brest, et les deux autres au CH des Pays de Morlaix.
 

Plusieurs transferts en quelques jours


Les hôpitaux bretons ont reçu ces derniers jours plusieurs malades dans le cadre d'évacuations sanitaires. Des transferts car "les disponibilités actuelles de réanimation en Bretagne permettent de réaliser cet accueil dans le cadre de la solidarité nationale entre régions" martèle l'ARS.

Ce jeudi, deux patients nîmois ont été accueillis par le groupe hospitalier de Bretagne sud de Lorient. Mardi, quatre malades, en provenance eux aussi du CHU de Nimes, avaient été conduits à Brest. L'établissement nimois, saturé de malades, connaît une situation critique.

Mercredi, quatre patients Covid-19 d'Avignon étaient également transférés dans la région. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société