Elections départementales 2021. Finistère : le département peut-il basculer à droite ?

Tous les ingrédients du suspens ont été rassemblés dans le Finistère pour ce premier tour des départementales. Certes, le département est à gauche depuis 1998, mais en 2015, il s’en est fallu de peu pour qu’il ne bascule.  Le département restera-t-il à gauche ? Réponse au second tour.

Nathalie Sarabezolles
Nathalie Sarabezolles © FTV

Même sous le masque, on devine le large sourire de Nathalie Sarabezolles, la présidente sortante du Conseil départemental du Finistère a rassemblé 29,7% des suffrages dans son canton de Guipavas.

C’est moins que les candidats de la droite qui sortent en tête de ce 1er tour avec 35% des voix, mais le report de voix des écologistes (24% pour les deux listes en lice) devrait se faire en sa faveur.

Alors, dès dimanche soir, Nathalie Sarabezolles lançait un premier appel du pied : "nous savons que nous avons de nombreux points communs avec les programmes des écologistes et donc je pense qu’il y a moyen de s’entendre sur des projets communs."

Un appel qu'elle renouvelle ce matin sur les réseaux sociaux, "pour un Finistère rassemblé."

 

La présidente sortante du Conseil départemental a fait savoir qu'elle ne briguerait pas un autre mandat à la présidence.

Avant le premier tour, l’union avec les écologistes n’avait pas été possible. Mais les spécialistes de la politique expliquent que c’est bien pour cela, qu’il y en a un second.

Tout peut se jouer sur un canton

La droite avait, elle, choisi de partir unie pour cette élection. Dans son fief de Saint Pol de Léon, Maël de Calan rafle 56% des voix ( en raison du faible taux de participation, un second tour sera néanmoins nécessaire), "l’implantation locale de nos candidats a joué, analyse -t-il, "ce sont des maires à qui les électeurs ont déjà accordé leur confiance."

La droite essuie quand même des revers, elle sera absente du second tour dans les cantons de Brest 1 et 2. Mais elle pourait l'emporter à Concarneau, si Marc Bigot et Pascale Pichon s’allient avec le binôme Gilles Huard ( MODEM ) Michelle Le Breton-Helwig ( LREM).

Le canton pourrait basculer, et, qui sait, le département avec.

Le Rassemblement National, lui, sera totalement absent du second tour dans le département. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections