DIRECT. Départementales 2021 dans le Finistère : les résultats du premier tour

Le 1er tour des élections départementales se déroule ce dimanche 20 juin. Dans le Finistère, bastion tenu par la gauche depuis 1998, l'issue du scrutin est très ouverte. 54 conseillers départementaux sont à élire. Voici les résultats du premier tour.

 

1er tour des élections départementales en Finistère
1er tour des élections départementales en Finistère

Invité sur le plateau de France 3 Bretagne, Maël de Calan, chef de file de la droite au Conseil départemental et candidat dans le canton de Saint-Pol-de-Léon - il obtient 56,13 % des voix au premier tour -, estime que "sur un plan arithmétique, la droite est en capacité de l'emporter dans les cantons-clefs, comme Guipavas, Concarneau et Pont-de-Buis, de même est-elle en mesure de conserver les cantons déjà à droite".
Le conseiller départemental sortant souligne qu'au "second tour, il n'y aura le choix qu'entre deux bulletins. Mais il est temps, ajoute-t-il, d'ouvrir une nouvelle page dans le Finistère". En cas de victoire de la droite, Maël de Calan finit par lâcher qu'il est prêt à accueiller les éventuels élus de la République en marche dans la majorité départementale.


Le canton de Concarneau, ancré traditionnellement à gauche, donne une bonne avance au binôme divers gauche Michel Loussouarn-Céline Gaz Le Tendre (Finistère et solidaires) qui obtient 43,02 % des voix contre 29,08 % à Fabrice Jacob (Alliance pour le Finistère).

Dans le canton de Guipavas, le 1er tour place en tête la droite emmenée par Fabrice Jacob (Alliance pour le Finistère) avec 34,97 % des voix, contre 29,68 % à Nathalie Sarrabezolles (Finistère et solidaires), présidente socialiste sortante du Conseil départemental.

20h25. Invitée sur le plateau de France 3 Bretagne, Nathalie Sarrabezolles, la présidente socialiste sortante du Conseil départemental du Finistère, indique que, selon les premiers dépouillements des bulletins de vote, elle est en tête dans son canton de Guipavas, tout comme son adversaire de droite, Fabrice Jacob qui est aussi maire de la commune. "Si je regarde les voix de la gauche et des écologistes, dit-elle, j'ai un bon réservoir de voix pour le second tour". Quant à une alliance avec les Verts, au second tour, elle estime que "c'est dans la discussion que les choses vont se jouer".

 

Avec un taux de participation de 28,78 %  à 17 h (contre 43,41 % en 2015), les élections départementales dans le Finistère ne semblent pas passionner les électeurs. Ce qui augure avec une quasi certitude un second tour sous forme de duels - se présentent au second tour, les binômes ayant obtenu un nombre de voix égal ou supérieur à 12,5 % du nombre des inscrits dans le canton. 

Reste à savoir s'il opposera la gauche et la droite car, contrairement à 2015, l'union à gauche n'est pas la règle pour ce scrutin puisque Europe Ecologie les Verts a décidé de faire cavalier seul et présente des binômes dans 22 des 27 cantons finistériens.

Le Finistère, bastion de la gauche depuis 1998

Le vote reste donc très ouvert, avec un Rassemblement national en embuscade. Quant à la droite, emmenée par Maël de Calan, elle espère bien faire basculer le Département tenu par la gauche depuis 1998. Cette dernière avait d'ailleurs eu chaud, en 2015, et n'avait conservé la majorité départementale que d'une toute petite tête. L'arrivé de la République en marche avait également modifié les équilibres en cours de mandat.

Autre élément : ce n'est pas l'actuelle présidente du Département, Nathalie Sarrabezolles, candidate dans le canton de Guipavas, qui mène la liste "Finistère et solidaires", mais l'un de ses vice-présidents : Marc Labbey, candidat dans le canton de Brest 3.

Même si elle est réélue, elle ne briguera pas un deuxième mandat à la tête du Conseil départemental. Marc Labbey a déja été désigné par les socialistes comme futur président, en cas de victoire de la gauche.

 

Retrouvez les résultats définitifs des 27 cantons du Finistère avec cette carte interactive. Les résultats s'affichent au fur et à mesure de leur validation en préfecture :

Canton de Concarneau : vers une bascule à droite ?

Le canton de Concarneau sera-t-il celui qui fera peser la balance du côté droit au Conseil départemental ? La question se pose clairement car, en 2015, il s'en est fallu de peu pour que ce canton, traditionnellement à gauche, ne vire au bleu.

Les municipales de 2020 sont, en outre, venues redistribuer les cartes : la ville de Concarneau, qui représente près de la motié des votes du canton, est désormais administrée par la droite. Tandis que Rosporden, Saint-Yvi et Tourc'h ont, elles, voté à gauche. 

Dans ce canton du sud-Finistère, deux figures locales de la politique s'affrontent lors de ces Départementales : Marc Bigot, maire de Concarneau, qui se présente sous la bannière "Alliance pour le Finistère (union du centre et de la droite), et Michel Loussouarn, maire de Rosporden, qui est candidat de la liste de gauche "Finistère et solidaires".

 

Suivez la soirée électorale sur France.tv

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections