Le pays de Gourin rend hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis

Comme chaque année depuis 20 ans la commune de Roudouallec organisait ce 11 septembre un rassemblement en mémoire des attentats de New-York. Roudouallec d'où sont partis les premiers bretons à migrer vers les États-Unis.
© Catherine Aubaile/FTV

"C'est pas seulement aujourd'hui, ça vient souvent. Il y a eu beaucoup de morts, beaucoup de blessés. On ne peut pas oublier des choses pareilles." Jean Le Cras, cuisinier de 48 ans au moment des attaques, travaillait dans un restaurant breton tout proche des tours jumelles. Un souvenir traumatisant qui le hante.

Comme lui, plusieurs témoins des attentats du 11 septembre 2001 étaient présents à Roudouallec pour cette cérémonie d'hommage aux victimes. Un moment de recueillement organisé chaque année dans ce pays de Gourin qui a vu partir les premiers bretons outre-atlantique à la fin du XIXème siècle.

Angèle Pensivy rendait visite à sa sœur ce jour là. Images, sons, émotions, tout ce qu'elle a vécu reste très précis dans sa mémoire 20 ans plus tard : "Des gens assis sur les trottoirs, la tête dans les mains, à pleurer. Pas de bruit, rien du tout."

Parmi les 3000 victimes de ce 11 septembre 2001, une bretonne, Danielle-Anne Délie, dont la mère était originaire de Gourin, à quelques kilomètres de Roudouallec où cette année encore le drapeau américain a été hissé aux côtés de celui de la France.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat terrorisme