Les oiseaux reprennent possession de l'espace, rencontre avec un ornithologue finistérien

Jean-Noël Ballot, en pleine observation / © Bleuenn Le Borgne - France Télévisions
Jean-Noël Ballot, en pleine observation / © Bleuenn Le Borgne - France Télévisions

En cette période de confinement, le temps est aussi à la contemplation. Des oiseaux notamment, c'est le printemps. Pour cela il suffit d'ouvrir la fenêtre. Sans les bruits de l'activité humaine, on les entend beaucoup mieux. Et eux visiblement, apprécient de disposer de davantage d'espace.

Par Krystell Veillard


Si nous sommes confinés dans nos logements, certains ne le sont pas et ils en profitent. Il suffit de mettre le nez à la fenêtre ou de sortir dans le jardin, pour les plus chanceux, pour les apercevoir ou les entendre. En ville comme à la campagne, les oiseaux ont la belle vie en ce début de printemps, sans circulation et sans passants. Et ils l'expriment haut et fort. "lls prennent plus leurs aises, la nature respire, reprend ses droits peu à peu, observe Jean-Noël Ballot, ornithologue dans le Finistère, donc si les oiseaux voient des espaces disponibles, qui sont habituellment perturbés, ils vont les occuper, s'ils trouvent aussi de la ressources alimentaire. Ils vont très vite réoccuper l'espace."
 

De belles surprises dans les jardins


Pour le scientifique, en temps normal le printemps est la saison propice aux expéditions sur le terrain pour recenser les espèces. Cette année, ce passionné ne peut compter que les oiseaux de son jardin. Mais il y a déjà de quoi faire, explique t-il : "On peut avoir de bonnes surprises, on observe les oiseaux locaux, les goélands, qui nichent un peu partout sur les toits. On les voit actuellment transporter des bouts de mousse pour construire leur nid et puis on peut avoir des oiseaux migrateurs, qui passent exceptionnellement, comme des cigognes."
 
Un trombinoscope bien utile pour s'y retrouver dans le peloton. / © O.R.A.
Un trombinoscope bien utile pour s'y retrouver dans le peloton. / © O.R.A.
 

Des oiseaux seuls au milieu de la nature


En forêt ou en bord de mer, habituellement les promeneurs sortent avec le retour des beaux jours. Cette année, personne n'est là, pour empêcher les différentes espèces de faire leurs parades et leurs nids. Alors, corneilles, canards et hérons reprennent pleine possession de leurs habitats naturels.
 
 

Le défi "Confiné mais aux aguets"


Cette période est aussi l'occasion de participer au "Défi, confinés mais aux aguets". Chaque jour, durant la période de confinement,  il s'agit de consacrer dix minutes à l’observation et au comptage des oiseaux de votre jardin. En essayant d’être le plus exhaustif possible. Il ne faut cependant compter que les oiseaux posés. Puis enregistrer toutes vos données sur le site de l‘Observatoire Faune France !
 

 

Pour aller plus loin

Le site Faune-Bretagne, rassemble Bretagne Vivante, le GRETIA, le GMB, VivArmor Nature, le GEOCA et la LPO35, une mine d'informations.
Les sites et comptes facebook de la LPO, ligues de protection des oiseaux, également. Il en existe dans chaque département.
Le Geoca est le Groupe d'études ornithologiques des Côtes d'Armor

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus