Port-Musée de Douarnenez : les photos de Stéphane Lavoué, entre ombre et lumière

Connu pour ses portraits de personnalités en clair-obscur, le photographe Stéphane Lavoué expose au port musée de Douarnenez. Durant un an il a chroniqué la vie au port du Guilvinec.

Stéphane Lavoué expose ses photos au Port-Musée de Douarnenez. Une partie de cette exposition est consacrée au Guilvinec, une autre à ses portraits de célébrités.
Stéphane Lavoué expose ses photos au Port-Musée de Douarnenez. Une partie de cette exposition est consacrée au Guilvinec, une autre à ses portraits de célébrités. © Stéphane lavoué
Il a le mal de mer. Donc quand il s’intéresse au port du Guilvinec, c’est vers sa vie terrestre qu’il se tourne : chantiers navals, forges, conserveries, portraits… 
"Photographier les marins en mer a été beaucoup fait, explique le photographe Stéphane Lavoué. A terre, je peux leur demander de se positioner comme je souhaite. Ce ne serait pas possible sur un chalutier."

L'artiste avoue aimer cet univers hors du temps : "Ça n'a pas beaucoup bougé depuis 50 ans. L'habit permet de créer une intemporalité."
 
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© portrait 7 Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavié
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué


A la façon des peintres flamands du XVIIe siècle qu'il apprécie depuis son enfance, Stéphane Lavoué se joue des ombres et des lumières. Il a d’abord appliqué cette technique à des personnes célèbres : Hollande, Poutine, Zidane... lorsqu'il  gagnait sa vie comme photo-journaliste.

  

J'essaie de charger mes modèles en émotion à travers les positions, les attitudes que je leur demande de prendre.

Stéphane Lavoué

Désormais, installé à Penmarc'h dans le Finistère, il s'inspire largement de son environnement. 
" Mes personnages ne sont ni tristes ni souriants pour que chaque spectateur puisse avoir sa propre interprétation", confie l'artiste.

 
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué
© Paysages Stéphane Lavoué
© Stéphane Lavoué


Outre les portraits de personnalités et son travail au port du Guilvinec, l'exposition propose un série de clichés, nommé "L'équipage". Il s'agit de portraits pris dans les bistrots autour de chez lui. Ils sont accompagnés d'interviews des modèles réalisés par la compagne du photographe, Catherine Le Gall. L'exposition, Hent ( la route, le chemin en breton) se poursuit jusqu'en novembre 2021.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art pêche économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter