Cet article date de plus de 5 ans

Après des années de crise, les faïenceries Henriot renouent avec les bénéfices

Un ancien dirigeant de l'aéronautique, Jean-Pierre le Goff, a repris les faïenceries Henriot il y a quelques années, alors dans le rouge. Il a réussi à redresser la barre. Une enquête des Echos à Quimper.
© France 3 Iroise
En 2011, les faïenceries Henriot sont dans le rouge, en liquidation judiciaire. En 3 jours, Jean-Piere Le Goff, dirigeant dans l'aéronautique, monte un dossier de reprise.

Quatre ans plus tard, la célèbre entreprise de Quimper retrouve l'équilibre, et même un petit bénéfice rapporte les Échos, dans un reportage de Stanislas du Guerny.

Pour cela, Jean-Pierre Le Goff a réhabilité la "manufacture" et invité des artistes à revisiter les traditionnels motifs, toujours peints à la main. Il a également revu le modèle de commercialisation, via internet, et en faisant venir la clientèle à Quimper.

Car "les faïenceries, c'est comme la marée basse en Bretagne, il faut se déplacer pour la voir" explique-t-il.

##fr3r_https_disabled##

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
revue de web internet sorties et loisirs économie