Boxe, Super-welter. Romain Peron veut décrocher la ceinture de champion de France

© G. Bron - France Télévisions
© G. Bron - France Télévisions

Le boxeur Romain Peron s'entraîne sans relâche, tous les jours. Un seul objectif en tête, celui du combat prévu en février prochain et qui pourrait lui valoir le titre de champion de France Super-welter. 

Par E.C


"Je commence ma journée de travail à 7 h jusqu'à 18 h et après je bascule sur l'entraînement, parfois jusqu'à 23 h, tous les jours. J'essaie un jour de repos, pour récupérer mais c'est ça mon rythme." Le boxeur gabéricois Romain Peron, 35 ans, ne lâche rien

Depuis plus d'un an, il se concentre sur cet unique objectif : un combat à domicile en février prochain, pour le championnat de France Super-welter (catégorie de poids correspondant aux supers mi-moyens, soit entre 66,678 et 69,853 kilogrammes). 

Dans les moments difficiles, on pense à une éventuelle victoire, à la joie que ça apporte. Cela donne de l'énergie pour booster l'entraînement, pour aller au-delà de ses limites. Et il y a les entraîneurs qui te poussent, les proches. 

Le boxeur Romain Péron pour une session course à pied sur la plage, avant le combat de sa vie en février prochain / © G. Bron - France Télévisions
Le boxeur Romain Péron pour une session course à pied sur la plage, avant le combat de sa vie en février prochain / © G. Bron - France Télévisions


Stéphanie, sa compagne et ses enfants le soutiennent au quotidien. "Je suis là pour lui. On se motive tous les deux, pour aller courir par exemple. On ne fait jamais d'excès. Cela fait partie du projet pour la victoire." "C'est quelqu'un de posé, de très méticuleux, qui fait les choses bien", ajoute-t-elle.


"Quand on a quelque chose en tête, on va jusqu'au bout"


"Je me sens bien en faisant ce sport. J'aime le côté où il faut tout donner. Où il faut être humble et toujours être vigilant par rapport à l'adversaire", souligne Romain qui dégage calme et sérénité. "C'est souvent ça les boxeurs. Au fond de nous, on travaille tellement dur, on a besoin de relâcher, d'être cool, pour être plus méchant sur le ring, entre guillemets", sourit-il. 

"En ce moment Romain travaille plutôt sur l'explosivité. On travaille sur des séquences très très courtes, on va lui demander de l'intensité, avec beaucoup de récupération derrière", précise son entraîneur, Ludovic Guérin.

La ceinture nationale, c'est le titre que tous les boxeurs rêvent d'avoir. Être champion de son pays, ce n'est pas rien. On va essayer de lui faire avoir ça. Il a 35 ans, donc ça va être un 'one shot'. Une tentative : gagnante ou perdante. Le parcours est déjà magnifique.

Romain Peron cumule cinq victoires consécutives, notamment en Coupe de la Ligue en 2018.

Le 22 février, il affrontera Howard Cospolite, 37 ans et originaire de Saint-Ouen, à la salle Tabarly de Ergué-Gabéric. Tout le monde sera derrière lui."Cela donne de l'énergie" dit le boxeur. "Romain va se transcender, élever son niveau par rapport à celui de son adversaire", conclut Ludovic Guérin. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus