Braconnage. Les pêcheurs d'anguille belges pris en flagrant délit dans le Finistère

La gendarmerie du Finistère et l'Office Français pour la biodiversité ont pris en flagrant délit deux braconniers Belges. Plusieurs fois par an, ils pêchaient des anguilles, les congelaient et les revendaient en Belgique.

Lors d'une opération de perquisition menée par les autorités dans le Finistère, 6,5 kg d'anguilles ont été saisies et remises à l'eau, conformément aux mesures de conservation des espèces.

En parallèle, 23 kg d'anguilles congelées ont été découverts, ainsi qu'une saisie de matériel de pêche d'une valeur de plus de 2000 €.


Deux braconniers Belges, repérés par l'Office Français de la Biodiversité, ont été pris en flagrant délit sur un cours d'eau du sud Finistère. 

La gendarmerie du Finistère a rapporté sur Twitter que les auteurs ont admis leur implication dans cette activité illégale depuis une dizaine d'années, venant en France quelque 5 fois par an. Ils pêchent environ 50 kg d'anguilles lors de chaque campagne pour les revendre en Belgique.

Les personnes impliquées seront convoquées devant le tribunal judiciaire de Quimper en 2024 pour répondre de leurs actes.

Pousse-pieds

La gendarmerie du Finistère précise être de plus en plus présente sur ce terrain des délits liés à l'environnement, citant notamment la pêche illégale de pousse-pieds au moment des grandes marées, par des contrevenants espagnols.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité