Le pasteur de Quimper n'a pas été matraqué par la police lors d'une mobilisation des Gilets Jaunes

La photo date de février 2017, il y a près de deux ans...
La photo date de février 2017, il y a près de deux ans...

Un photo montage a circulé depuis ce dernier week-end, sur un boxeur s'en prenant à des CRS, avec en dessous un homme âgé, présenté comme un Gilet Jaune, et qui aurait été matraqué par la police ce même samedi. C'est une fausse information, la photo de ce pasteur de Quimper date de février 2017.

Par Krystell Veillard


Tout le monde a vu les images d'un boxeur sur la passerelle Senghor ce samedi à Paris, s’en prenant physiquement et violemment à des CRS. Dans les heures qui ont suivi est apparu sur les réseaux sociaux un photo montage. Avec un cliché du boxeur et en dessous celle d'un homme âgé, au visage tuméfié présenté comme un gilet jaune "matraqué par plusieurs CRS". Une info partagée 37 000 fois sur Facebook. Problème : le cliché date de février 2017, nous apprend l’excellent compte Twitter AFP factuel, qui traque les fakes news.

 

Deux histoires distinctes


L’homme s’appelle Gilbert Nicolas, c’est un pasteur de Quimper, âgé de 85 ans, militant pacifiste, défenseur des droits de l'homme. La photo a été prise le 4 février 2017, à Quimper, alors qu'il participait à une manifestation contre un rassemblement d'extrême droite« Je n’ai pas entendu les sommations. La charge des CRS a été très violente », raconte Gilbert Nicolas, joint au téléphone. Il avait reçu plusieurs coups de matraque et s'en était sorti avec deux dents en moins et une balafre au visage.
Les deux histoires n’ont donc rien à voir. Ce détournement, « c’est un peu embêtant », ajoute Gilbert Nicolas, Mais ce militant pacifiste qui a manifesté contre les guerres d’Indochine ou du Vietnam relativise : « Ce qui m’embête davantage, c’est notre passivité de manière générale sur les grandes causes de notre temps. »


 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus