Vieilles Charrues : c'est parti pour une édition pas comme les autres

Ce jeudi 8 juillet, lancement de 10 jours de concerts pour cette édition 2021 des Vieilles Charrues. Le festival finistérien, l'un des plus gros de France habituellement, a tenu a remettre le son malgré les contraintes de jauge et de pass sanitaire liées à la crise du Covid.
Un premier concert, celui de la  chanteuse réunionnaise Maya Kamati, pour lancer cette édition 2021 des Vieilles Charrues
Un premier concert, celui de la chanteuse réunionnaise Maya Kamati, pour lancer cette édition 2021 des Vieilles Charrues © C. Aubaille - FTV

Traditionnelle attente ce jeudi soir aux portes des Vielles Charrues. Ils étaient encore nombreux cette année à attendre de pouvoir rentrer sur le site dès 17h40. Mais pour autant, rien à voir avec la folie des années passées car tout simplement rien n'est et ne sera comme les années précédentes pour cette édition 2021.

Car si depuis l'automne dernier, les organisateurs des Vieilles Charrues ont décidé que le festival mythique devait se tenir, le son n'ayant pas envahi la plaine de Keramphuil en 2020, ils ont dû s'adapter aux nouvelles contraintes sanitaires.

Pour autant, en ce jeudi 8 juillet, en milieu d'après-midi, le son des balances de Vianney a résonné sur la scène unique du festival, au pied du château.

Mais avant ces répétitions, ce sont les bruits de dizaines de camions chargés de sable qui ont envahi le nouveau site. En effet, les intempéries des derniers jours ayant dégradé le parterre qui doit accueillir les festivaliers devant la scène, ont transformé l'endroit en bourbier. Des tonnes de sable (200 m³) ont été déversées et étalées pour assainir une partie du parterre et le rendre accessible au public.

Des tonnes de sable déversées sur le parterre devant la scène unique des Vieilles Charrues, avant l'ouverture du festival
Des tonnes de sable déversées sur le parterre devant la scène unique des Vieilles Charrues, avant l'ouverture du festival © M. Herry - FTV


Les 50 techniciens du festival, [plus de 200 sur les dernières éditions, NDLR], ont terminé de tirer les cables et ont finalisé les installations sonores pour que dès 19h, le public puisse assister au premier passage d'un artiste, la chanteuse réunionnaise Maya Kamaty. Suivra dans la soirée Marina Satti puis Vianney vers 22h30.
 

Une édition inédite et réduite à tous les niveaux

Et cette édition 2021 restera dans les annales avant même d'avoir commencé. Une édition réduite car adaptée à la crise sanitaire. Le budget a été divisé par cinq.

Les concerts se dérouleront sur une seule scène contre trois habituellement. Le site pourra accueillir au maximum 5 000 personnes debout, jauge maximale imposée par le gouvernement. Le festival peut recevoir habituellement jusqu'à 60 000 festivaliers sur une même soirée. Vu la configuration réduite du site et le fait qu'il n'y a qu'une seule scène, c'est trois concerts par soirée au lieu de la quinzaine par jour des éditions précédentes.

Le nombre de soirées par contre a été augmenté. Traditionnellement programmé sur 4 jours, cette édition se déroule sur 10 soirées.

Alors que les Vieilles Charrues ont explosé les chiffres de fréquentation avec 280 000 festivaliers sur 4 jours, faisant de l'évènement le ou l'un des plus gros festivals de France, le nombre d'amateurs de musique à se déplacer cette année devrait être bien moindre. A 24h de l'ouverture, la moitié seulement des billets étaient vendus, soit 30 000 personnes. 

Pour autant, le public présent dès ce jeudi soir exprimait son plaisir d'être là, et ce malgré le pass sanitaire obligatoire : soit un vaccin total (avec les deux doses), ou un test PCR de moins de 48h ou un certificat de rétablissement de la Covid-19.

durée de la vidéo: 00 min 17
Vieilles Charrues : arrivée des festivaliers


Jean-Luc Martin, le président du festival, se veut lui aussi confiant. Il espère bien que les images qui vont circuler de la soirée de ce jeudi donneront envie à ceux qui hésitent encore à prendre leur place pour les jours à venir.

durée de la vidéo: 00 min 29
Vieilles Charrues : Jean-Luc Martin invite les festivaliers à venir


Un festival qui sera donc plus intimiste mais qui se veut tout aussi "festif", mais avec, certes, une ambiance différente de celle des éditions précédentes.

Dans les jours qui viennent, la scène des Vieilles Charrues va surtout voir défiler des pointures de la scène nationale comme Vianney, Catherine Ringer, Benjamin Biolay, Pomme, Raphaël, Philippe Catherine, Feu Chatterton ou encore les Bretons Miossec, Yelle ou Hervé. Il faudra attendre l'année prochaine pour retrouver les pointures internationales qui font la renommée du festival carhaisien.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues culture musique covid-19 santé société