Volées en 2018, deux statuettes de la paroisse de Crozon miraculeusement retrouvées

Publié le
Écrit par Myriam Thiébaut .

Après la condamnation du voleur et du receleur, au tribunal de Brest, deux statuettes, qui avaient été dérobées en 2018, vont être restituées au curé de la paroisse de la Presqu'île de Crozon. Une cérémonie aura lieu mercredi 14 décembre, en présence des douaniers qui ont remis la main sur ces biens.

Au cours d'un contrôle aléatoire des véhicules qui s'apprêtent à embarquer sur le ferry à Roscoff, direction l'Angleterre, les douaniers découvrent une statuette en pierre d'une quarantaine de centimètres de hauteur.

En cette journée d'octobre 2019, un touriste britannique est sur le point de rentrer chez lui avec, dans son coffre de voiture, un "souvenir" acheté chez un antiquaire. 

La deuxième statuette retrouvée

Le Britannique ne le sait pas, mais l'objet a été volé à la paroisse de la Presqu'île de Crozon, l'année précédente. Il l'avait acheté auprès d'un antiquaire du Finistère.

La piste du vendeur permet aux douaniers de retrouver la seconde statuette dérobée et pour finir, de mettre la main sur le voleur. Ce dernier est poursuivi pour vol et l'antiquaire pour recel. Les deux hommes sont condamnés par le tribunal de Brest à une peine de prison avec sursis et à une amende.

Les deux objets, typiques des enclos paroissiaux de Bretagne, avaient été volés en 2018 pendant les travaux de rénovation du presbytère de la presqu'île de Crozon. "Une fois les auteurs du vol traduits en justice", précise Philippe Bonnafous, le directeur régional des douanes de Bretagne, les douaniers peuvent restituer à leur propriétaire les biens dérobés.

Rendez-vous est donc pris ce mercredi 14 décembre 2022, à 11h, pour une courte cérémonie où se retrouveront les agents de la douane et le curé de Crozon.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité