• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève pour le climat : les jeunes bretons répondent à l'appel

Le 27 janvier dernier, 1.500 personnes avaient défilé dans la capitale bretonne pour défendre le climat / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Le 27 janvier dernier, 1.500 personnes avaient défilé dans la capitale bretonne pour défendre le climat / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Cette journée du vendredi 15 mars est synonyme de manifestation en faveur de la défense du climat. Sur tout le territoire, les lycéens se mobilisent pour interpeller les pouvoirs publics sur leur inaction, malgré des discours pro-environnement. La Bretagne ne fait pas exception.

Par Corentin Bélard

Ce vendredi 15 mars, l'ensemble des régions françaises est concerné par les manifestations lycéennes. En Bretagne, la jeunesse est également fortement impliquée dans le mouvement. Des rassemblements sont prévus dans toutes les villes du département. 
 

Une génération consciente du danger imminent 

De Brest à Fougères, les lycéens peignent des banderoles, scandent des slogans, pour interpeller l'État et le mettre face à ses responsabilités. Les manifestations sont en grande partie organisées par les collectifs YouthforClimate. "Depuis plus de 50 ans, les scientifiques alertent sur la catastrophe qui nous guette mais les puissants de ce monde, pouvoirs publics et multinationales, continuent leur course à la croissance" regrettent-ils sur leur site.
Ils revendiquent 226 rassemblements prévus sur toute la France. 

Face à l'ampleur du mouvement, le gouvernement a montré sa volonté d'organiser des débats sur le thème du climat dans les lycées, semble-t-il pour circonscire le mouvement aux enceintes des lycées.

Sur leurs événements Facebook, les rassemblements prévus à Brest et Rennes affichent déjà plus de 3.000 intéressés chacun. À Rennes, la manifestation débutera à 14h30 à République, après deux pique-niques au parc Thabor et devant la mairie.
 

Les villes plus modestes ne sont pas en reste. Des cortèges de lycéens se sont aussi organisés à Morlaix et Quimper par exemple.
 

Sur les réseaux sociaux, un nom revient souvent dans les appels à manifester. C'est celui de Greta Thunberg, une jeune suédoise de 16 ans.
Elle est à l'origine de ces mobilisations, devenue l'icône d'une génération prête à tout pour défendre le climat. Greta est le vecteur du mouvement de grève scolaire en Europe et dans le monde pour protester contre l’inaction des États en matière de réchauffement climatique.

Devenue célèbre après son discours à la Conférence des Parties (COP24) à Katowice en Pologne, son message a bien été entendu par la jeunesse européenne. "Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches des pays comme le mien puissent vivre dans le luxe" a-t-elle déclaré. Des villes comme Bruxelles ou Berlin sont particulièrement concernées.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus