Grève surprise : un TER sur quatre en Bretagne vendredi soir

Pas mal de perturbations et beaucoup d'incertitudes en gare de rennes vendredi soir, jour de départs en week-end et vacances. / © J.M.Piron / France 3 Bretagne
Pas mal de perturbations et beaucoup d'incertitudes en gare de rennes vendredi soir, jour de départs en week-end et vacances. / © J.M.Piron / France 3 Bretagne

Le trafic ferroviaire reste très perturbé en Bretagne, en ce soir de départs en vacances. La SNCF compte environ 1 TER circulant sur 4. Elle déplore surtout un manque de visibilité pour les heures à venir alors que plusieurs syndicats de cheminots ont lancé une grève surprise jeudi soir.
  

Par Hélène Pédech


La situation reste confuse, ce vendredi soir, alors que bien des voyageurs cherchent à prend le train. "Du fait de cette grève surprise, nous apprenons que les trains sont maintenus ou annulés au fil des prises de service des agents", explique Thierry Chaplais à la direction de la communication de la SNCF Bretagne.

Conséquence : difficile pour les voyageurs de savoir à l'avance si leur train circulera ou pas. En fin d'après-midi, le trafic des TGV ne semblait pas concerné, en revanche seul un TER sur quatre circulait "mais la situation évolue très vite". 
 

"On garantit que les trains affichés en gare partiront mais il nous est impossible d'avoir plus de visibilité", note encore Thierry Chaplais.

 

"Droit de retrait" ou "grève sans préavis" ?


Cet arrêt de travail fait suite à un accident survenu mercredi en Champagne-Ardenne, où un TER a percuté un convoi routier exceptionnel coincé sur un passage à niveau, faisant plusieurs blessés dont le conducteur du train. A bord, il n'y avait pas de contrôleur.

Des agents de conduite et contrôleurs ont aussitôt fait valoir leur "droit de retrait", et plus encore vendredi matin à la prise de service. Le conducteur, blessé et choqué, "a dû porter secours aux passagers car c'était le seul agent SNCF à bord!", a déploré dans un communiqué SUD-Rail.

"Les trois quarts des TER sont exploités seuls à bord", a fait valoir le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui dénonce pour sa part une "grève sans préavis".
 

Des discussions en cours


Syndicats et direction se sont rencontrés à plusieurs reprises vendredi à Paris comme en région. Pour l'heure, le mouvement continue. 

La SNCF conseille aux usagers de reporter leur voyage dans la mesure du possible ou, en tout cas, de se renseigner avant de se rendre en gare via le site Breizh Ter Go, l'appli SNCF ou bien en appelant au 0 800 880562 (appel gratuit).

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus