Bretagne : la pollution de l'air aux particules dépasse les seuils d'alerte

En raison des prévisions de la qualité de l'air pour les jours à venir, les préfectures d'Ille-et-Vilaine et du Morbihan ont déclenché la procédure d'alerte jusqu'à mercredi soir. Air Breizh prévoit que ce seuil d'alerte aux particules fines PM10 sera dépassé mardi dans les 4 départements bretons.

L'association Air Breizh avait stipulé ce lundi matin que le seuil d'alerte à la pollution aux particules fines était dépassé dans les Côtes d'Armor et en Ille-et-Vilaine alors que le Morbihan et le Finistère n'avait dépassé que le seuil d'information/recommandation. Mais les nouvelles mesures laissent présager, selon Air Breizh, une aggravation de la pollution avec un dépassement du seuil d'alerte dans les 4 départements bretons dès mardi.

En alerte jusqu'à mercredi soir

Suite à ces prévisions pessimistes pour les jours à venir, les préfectures du Morbihan et de l'Ille-et-Vilaine ont décidé cet après-midi de déclencher la procédure d'alerte jusqu'à mercredi soir, qui en plus d'informer la population, s'accompagne de mesures réglementaires pour la réduction des émissions polluantes.

Des polluants peu dispersés

Rappelons que cette pollution aux particules fines PM10 est liée aux émissions polluantes issues du trafic routier, du chauffage et de l'agriculture. Or les conditions anticyclonique de ces derniers jours et des jours à venir ainsi que les températures basses ne favorisent pas la dispersion des polluants.

Des mesures pour limiter la pollution 

Mesures générales :
  • Tout brûlage à l’air libre est interdit, sauf pour motif de sécurité publique.
Mesures pour les transports :
  • La vitesse maximale est abaissée à 90 km/h sur tout le réseau routier limité normalement à 110 km/h.
  • Les organismes ayant mis en place un plan de déplacement (entreprises, administrations) font application des mesures qu’ils ont prévues.
Mesures pour le domaine agricole :
  • Le brûlage des résidus végétaux agricoles est interdit jusqu’à la fin de l’épisode, sauf motif de sécurité publique.
Mesures pour le secteur industriel et de la construction :
  • Pendant les travaux générateurs de poussières sur les chantiers (démolition), il est conseillé de mettre en œuvre un arrosage permettant l’abattage des poussières.
  • Les sites industriels concernés par la réglementation des installations classées mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation en cas d’alerte à la pollution.
Mesures pour les Collectivités :
  • Les Collectivités font application des mesures qu’elles ont prévues en fonction de l’épisode rencontré (gratuité ou baisse des tarifs des transports collectifs).

Des recommandations sanitaires

Ces épisodes de pollution peuvent entraîner l'apparition ou l'aggravation de divers symptômes (allergies, asthme, irritation des voies respiratoires, effets cardio-pulmonaires…) notamment chez les personnes les plus vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires…) et les personnes sensibles aux pics de pollution.

Il leur est recommandé de reporter les activités physiques et sportives intenses, tant en plein air qu’à l’intérieur et d'éviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords en période de pointe.