Chartres-de-Bretagne: un motard flashé 14 fois par le même radar est convoqué devant la justice

Pendant un an, un motard a été flashé 14 fois par le même radar à Chartres-de-Bretagne près de Rennes (Ille-et-Vilaine) commettant plusieurs grands excès de vitesse. Le conducteur veillait à ce que sa plaque d'immatriculation ne soit pas visible. Les gendarmes ont tout de même fini par l'identifier.

Flashé à 14 reprises au moins près de Rennes, le motard a commis huit grands excès de vitesse dont un à 186 km/heure au lieu de 80 km/heure. (Photo d'illustration)
Flashé à 14 reprises au moins près de Rennes, le motard a commis huit grands excès de vitesse dont un à 186 km/heure au lieu de 80 km/heure. (Photo d'illustration) © P. Guyot / AFP
"Il a sans doute voulu jouer le malin mais il n'était pas envisageable de continuer à le laisser agir en toute impunité", commente le capitaine Fabrice Bourdiec, commandant l'Escadron de la sécurité routière d'Ille-et-Vilaine pour qui "ce cas sort vraiment de l'ordinaire.
 

Alerté par le centre des infractions routières de Rennes


C'est le Cacir (Centre automatisé de constatation des infractions routières) basé à Rennes, qui alerte la gendarmerie. La cellule spécialisée dans les multirécidivistes au sein de ce centre de traitement où convergent tous les clichés des radars fixes et embarqués de France, a repéré depuis longtemps un motard sur une moto de 1 000 cm3 vert pomme, qui depuis un an a été flashé 14 fois par un radar situé sur la RD 34 à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine).

 

106 km/h au dessus de la vitesse autorisée 



Sur les quatorze infractions, huit sont des grands excès de vitesse c'est à dire supérieurs à 50 km/h. Le plus élevé relève un passage à 186 kilomètres/heure au lieu de 80 km/h.
"La plupart de ces excès ont lieu au petit matin vers 5h30".

Problème: le contrevenant prend soin de rouler vite face au radar, ce qui ne permet pas de photographier la plaque d'immatriculation. 

"Ca amusait peut-être le conducteur de se jouer de nous mais à cette vitesse là, le moindre écart ne pardonne pas", remarque le Capitaine Bourdiec.

 

Sa moto le trahit



Mission est donc confiée à l'Escadron de la sécurité routière d'Ille-et-Vilaine de retrouver ce multirécidiviste qui jusqu'à présent n'écope d'aucune contravention et reste anonyme.
"Des gendarmes ont patrouillé dans le secteur et, à force de patience, ont fini par contrôler le motard. Même véhicule très reconnaissable, même casque et même blouson. Le conducteur a d'ailleurs aussitôt reconnu les faits".

 
 

Véhicule saisi


L'homme a été convoqué samedi 4 juillet au peloton motorisé. Son véhicule est immobilisé.

Il sera jugé en septembre par le tribunal de police de Rennes. Le multirécidiviste encourt une très grosse peine d'amende et la confiscation définitive de sa moto.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité moto sport auto-moto transports justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter