Forges-la-Forêt (35) : baguette magique et pain quotidien

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Rettig

Du pain frais à toute heure du jour ou de la nuit, c’est désormais possible à Forges-la-Forêt, en Ille-et-Vilaine. Grâce à un distributeur de pain, alimenté par un boulanger des environs. C’est le premier de la sorte installé dans le département.

Forges-la-Forêt, 300 habitants et pas un seul commerce. Les deux villes les plus proches, Martigné-Ferchaud et La Guerche-de-Bretagne, se trouvent à plusieurs kilomètres et jusqu’à présent, il fallait donc prendre sa voiture pour acheter son pain. Mais depuis le 18 février, un distributeur de pain frais est installé le long de la D178, en plein milieu du bourg. L’endroit est très passager, 2500 véhicules par jour, et situé à proximité d’un parking, idéal pour séduire la clientèle.

La commune soutient l'initiative


« On souhaitait apporter un service » raconte Yves Boulet, le maire de la commune,  « car le pain, c’est la base de l’alimentation. Alors quand on nous a proposé d’installer un distributeur, on a tout de suite accepté ». Pour la commune, le coût est minime : elle fournit seulement l’électricité et s’occupe de la signalétique. Pour les usagers, le système est simple. Il suffit de mettre des pièces ou sa carte bleue dans la machine, et en échange, on obtient une baguette ou une boule tranchée, faite le jour-même. Petit bonus le dimanche : le boulanger a promis de fournir croissants, pains au chocolat et même le journal.

Des produits artisanaux et locaux


Ici, pas de pain industriel. C’est Didier Delahaye, boulanger à Martigné-Ferchaud, qui alimente la machine plusieurs fois par jour s’il le faut. « On compte passer entre 120 et 160 pains ou baguettes par jour », confie le boulanger ravi. « C’est un surcroit de travail mais ça permet de nous faire connaitre et c’est plus pratique qu’une tournée». Sandrine son épouse ravitaille la machine dès que celle-ci est vide puisque le distributeur est relié à la boulangerie via internet et fournit des données sur le stock en temps réel.
Pour le boulanger, l’installation a un coût : il paye 350 euros de loyer mensuel à la société le DISTRIB qui installe les machines. Soit 12 euros par jour ce qui devrait lui  permettre de rentabiliser très vite l’investissement.


Les distributeurs débarquent à l'ouest


Voilà 23 ans que la société le DISTRIB commercialise ces machines, dans le nord et l’est de la France essentiellement. Elle s’attaque aujourd’hui à l’Ouest. Dans les distributeurs, on peut trouver du pain mais aussi du lait, des œufs, de la viande, de la charcuterie ou des pizzas. Tout est possible. « Seule condition, précise Philippe Fénard, l’agent commercial chargé de démarcher les communes de la Manche et de l’Ille-et-Vilaine, les produits doivent être artisanaux ou issus de l’agriculture locale».  Pour chaque machine, il faut donc trouver l’artisan ou l’agriculteur qui accepte de l’alimenter. Un petit défi.

Le DISTRIB a déjà équipé 6000 communes françaises. En Bretagne, elle espère  séduire de nombreuses communes rurales où les commerces ont disparu. Rien qu’en Ille-et-Vilaine, 135 communes sont aujourd’hui privées de boulangerie.


Le reportage à Forges-la-Forêt (35) d'Isabelle Rettig et Valérie Chopin

durée de la vidéo: 02 min 05
Forges la Forêt (35) : distributeur de pains
Interviews :
- Louisette Corbin
- Yves Boulet, maire de Forges-la-Forêt
- Didier Delahaye, boulanger à Martigné-Ferchaud
- Philippe Fénard, agent commercial le Distrib