Beaucé : la tempête Dennis emporte un pan du toit de l'école

Pas de blessés mais de gros dégâts dans l'école de Beaucé près de Fougères. Dimanche midi, une rafale de la tempête Dennis a emporté une partie du toit. Deux classes ont été touchées. Il va falloir trouver une solution de repli pour une partie des élèves après les vacances.  

© JM Piron/ F3 Bretagne
A Beaucé près de Fougères, une rafale de la tempête Dennis a emporté une partie du toit de l’école.

En début d'après midi dimanche 16 février, 170 mètres de toiture se sont envolés pour atterrir un peu plus loin près du terrain de football.

Pas de blessés à déplorer, "on a évité le pire, explique le maire Jean-Louis Lagrée, il n'y avait personne dans les parages."     

 
© JM Piron/ F3 Bretagne


Gros dégâts, grosse solidarité 


Deux des huit classes de l’école René-Guy Cadou ont été touchées.

"Les plafonds ont pris l’eau. Avec les pompiers,  les employés communaux, un adjoint, un conseiller municipal, et deux habitants qui se sont rendus disponibles, explique le maireon a fait en sorte de limiter la casse, en bâchant, en mettant le matériel informatique à l’abri. Mais il y a de fortes chances que les ordinateurs aient souffert."

 Reportage à Beaucé S.Breton/ JM.Piron F3 Bretagne   


"La solidarité a été énorme, souligne Jean-Louis Lagrée. J’ai cherché à contacter des entreprises pour venir nous aider, pas évident un dimanche. Mais à Fougères, un artisan a répondu, Jérôme Coupé. Il est venu avec six gars, et une nacelle pour mettre les locaux hors d’eau. Merci à eux et aux bénévoles aussi." 

 
© Severine Breton / F3 Bretagne


Et maintenant ?


L'école a maintenant été sécurisée. Ce lundi matin, l'assureur doit passer.

"On ne sait pas combien de temps vont durer les travaux. Il va falloir trouver une alternative pour la rentrée d'une partie des élèves après les vacances de février, nous devons en discuter dès aujourd'hui avec l'Inspection d'académie", conclut Jean-Louis Lagrée. Un maire qui après deux mandats ne se représentera pas en mars prochain et qui va donc achever 31 ans de vie publique par une dernière ligne droite assez mouvementée.      
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers intempéries météo éducation société