Le photographe François Rio revisite les œuvres du peintre le Caravage, comme un présage face au coronavirus

Les hôpitaux malmenés de François Rio d'après le tableau "le martyr de Saint Pierre" du Caravage / © François Rio
Les hôpitaux malmenés de François Rio d'après le tableau "le martyr de Saint Pierre" du Caravage / © François Rio

À Mordelles, François Rio, photographe, revisite les oeuvres du Caravage, peintre italien du XVI siècle. Il en a fait un livre en 21 tableaux intitulé "Ravages". Des scènes bibliques réinterprétées par l'artiste, qui résonnent comme un présage face à l'épidémie du Covid-19 qui frappe notre société.

Par Catherine Jauneau


À 60 ans, le photographe amateur François Rio, retraité, docteur en physique et ancien ingénieur commercial, a toujours eu une passion pour l'art et spécialement pour l'oeuvre du Caravage

"Son esthétique est fascinante. La composition de ses tableaux, ses scénographies, le choix de ses modèles issus de la rue, donnent à son travail un réalisme impressionnant ! Ses jeux de clair-obscur sont magnifiques ! " explique t-il avec un oeil éclairé.

 
"Le martyr de Saint Pierre" du peintre le Caravage, qui a inspiré "les hôpitaux malmenés" de François Rio. / © François Rio
"Le martyr de Saint Pierre" du peintre le Caravage, qui a inspiré "les hôpitaux malmenés" de François Rio. / © François Rio

En 2018, François Rio commence un premier shooting. Il va lui aussi s'entourer de personnages du quotidien. Des amis, des bénévoles, des membres du collectif d'artistes rennais " l'élaboratoire", vont poser pour lui. Avec l'aide d'éclairagistes professionnels, il va reproduire et interpréter en photos, certaines toiles du maître italien.


Un projet baptisé "Ravages", en résonnance avec l'épidemie de Covid-19 


Son projet s'intitule "Ravages". Au delà du jeu de mots, l'idée est de montrer, en parallèle des toiles du Caravage, les maux de notre société délétère et ses ravages : ceux qui conduisent aux catastrophes humanitaires, à l'injustice sociale, à la pauvreté, à l'inégalité de la répartition des richesses. 
 
"Assistance" de François Rio d'après "la mise aux tombeaux" du Caravage. / © François Rio
"Assistance" de François Rio d'après "la mise aux tombeaux" du Caravage. / © François Rio


Un travail comme un présage de l'épidémie

 
La mise au tombeau du Caravage. / © François Rio
La mise au tombeau du Caravage. / © François Rio
 

Aujourd'hui, tout fait sens !

Le déferlement de l'épidémie projette aujourd'hui son  travail sur une autre toile de fond, comme un présage ! Et l'artiste engagé remet en perspective les messages qu'il avait déjà délivrés à travers son recueil :

"A l'époque,  j'avais choisi de réinterpréter 'La mise au tombeau' en remplaçant les apôtres par des pompiers ou encore de mettre en avant les hommes en blouse des services hospitaliers dans ma composition 'Hôpitaux malmenés' d'après 'le Martyr de Saint-Pierre' du Caravage. Aujourd'hui, tout fait sens!"

 
"Marianne à l'agonie" de François Rio. / © François Rio
"Marianne à l'agonie" de François Rio. / © François Rio

"Marianne à l'agonie", "Le refus de la misère", "Délit d'humanité" : chaque photo et chaque titre fait écho à l'épreuve que chacun traverse depuis le début de l'épidémie. François Rio évoque le confinement, la mort, la solitude et l'isolement, les inégalités face aux soins et la lutte acharnée des hôpitaux pour vaincre cette peste des temps modernes.
"Refus de la misère" de François Rio. / © François Rio
"Refus de la misère" de François Rio. / © François Rio

Le photographe ajoute : "Quand tout cela est arrivé, je me suis dit : j'espère que certaines leçons vont être tirées! Il faut continuer à se battre et à renforcer notre vigilance et notre lucidité. Aujourd'hui, nous voyons le pire et le meilleur de l'humanité. Nous voyons les failles de notre société et ses errances. Mais j'ai peur que notre démocratie soit malmenée à terme. " 
François Rio, entouré des modèles qui ont posés pour son projet "Ravages". / © François Rio
François Rio, entouré des modèles qui ont posés pour son projet "Ravages". / © François Rio

Egalement peintre à ses heures, François Rio, s'il le pouvait, effacerait sans doute d'un repentir les tâches sombres du  funeste tableau qui s'offre à nous en ce moment. Il reste avant tout un artiste engagé à sa façon !
 

"Ravages" de François Rio sera bientôt disponible aux éditions de Juillet.

Sur le même sujet

Les + Lus