Rennes. La piste criminelle confirmée après la découverte d’un corps aux Etangs d’Apigné

Ce 10 septembre, quand les pompiers et policiers ont sorti le corps d’un homme lesté d’un parpaing, les poignets attachés, ils ont immédiatement privilégié la piste criminelle. L’autopsie est venue confirmer leurs soupçons, il s’agit bien d’un meurtre.
© B. Le Vaillant - France Télévisions

"L’autopsie est venue confirmer le caractère criminel du décès, de nombreuses plaies attestant d’importantes violences occasionnées à la victime dont certaines pouvant être mortelles " indique le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc.

Ce 10 septembre, des promeneurs ont aperçu un corps flottant dans les étangs d’Apigné, à proximité de la grande plage. Ils ont immédiatement donné l’alerte.

Les pompiers ont alors sorti de l’eau un homme âgé d’une trentaine d’années. Ses mains étaient attachées et une corde reliait son bassin à un parpaing.

Une enquête a été ouverte et confiée à la Direction territoriale de la police judiciaire de Rennes. Un juge d’instruction sera désigné en début de semaine.

"L’autopsie a également révélé que l’immersion dans l’eau a été réalisée post mortem" précise le procureur. 

L’identité de la victime n’a pas encore été établie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice