Rennes : les agents territoriaux toujours mobilisés

Cela fait un mois que les agents territoriaux de Rennes se battent contre l'application de la loi de transformation de la fonction publique. Ils pourraient perdre trois jours et demi de congés. Ce 10 juin, un rassemblement est prévu et dès la matinée, ils ont filtré la circulation Plaine de Baud. 

Rennes, barrage filtrant des agents territoriaux
Rennes, barrage filtrant des agents territoriaux © DR

Ce jeudi 10 juin, entre 7 et 8 h du matin, une cinquantaine d'agents FO, Sud, CGT, Unsa a installé un barrage filtrant Plaine de Baud à Rennes avant le grand rassemblement prévu à 11h30 esplanade De Gaulle. 

Demain vendredi, le comité technique de la ville doit valider le projet d'application de la loi de transformation de la fonction publique avant son adoption en conseil municipal le 28 juin pour une application au 1er janvier 2022.


Des pertes de vacances et de jours de repos

Cette loi de transformation de la fonction publique impose aux collectivités de faire travailler leurs agents 1 607 heures par an avec cinq semaines de congés payés pour tous. En moyenne, les agents rennais vont perdre trois jours et demi de repos par an. 

Rennes emploie 7 500 agents territoriaux. Ils travaillent dans les bibliothèques, les piscines, les Ehpad, les musées.

La loi ordonne la suppression des repos compensateurs. Jusqu'ici, les dimanches travaillés donnaient droit à des jours. Dans les musées, par exemple, pour trois dimanches, les agents bénéficiaient de deux jours de récupération. Ils pourraient perdre ainsi 18 jours par an. 

La ville a proposé une compensation financière de 15 euros par samedi et de 100 euros par dimanche travaillé. " Les agents ont besoin de repos, ils ne demandent pas l'aumône", explique Jérome Jourdan, secrétaire du syndicat FO à Rennes Métropole. "Dans les Ehpad, les gens travaillent souvent un week-end sur deux, explique-t-il, ils risquent de voir s'envoler 26 jours alors qu'ils sont épuisés et qu'ils viennent de vivre la crise sanitaire."


De nouvelles manifestations en vue

D'autres actions sont déjà prévues en fin de semaine pour mettre la pression sur les élus avant qu'ils ne votent le dispositif. Certains partis ont déjà apporté leur soutien. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie