Algues Vertes. La Région Bretagne va apporter son aide financière au film adapté de la BD d'Inès Léraud

Dans un communiqué, la Région Bretagne annonce, ce 15 septembre, qu'elle soutiendra financièrement le film adapté de la BD d'Inès Léraud, "Algues Vertes, l'histoire interdite". Le montant de la subvention qui sera versée au long métrage réalisé par Pierre Jolivet sera fixé dans les prochaines semaines.

C'est par une mise au point que la Région Bretagne entame le communiqué dans lequel elle annonce son soutien financier au film tiré de la BD d'Inès Léraud, Algues Vertes, l'histoire interdite. "Ce n'est pas la Région qui, sur le fond, se prononce pour les aides allouées à la réalisation des films tournés, tout ou partie, en Bretagne, est-il écrit,  mais un comité d'experts indépendants où siègent des professionnels de la filière cinéma".

Ce 15 septembre, les scénaristes, réalisateurs, producteurs et diffuseurs qui composent les comités de lecture du Fonds d'aide à la création cinématographique et audiovisuelle (FACCA) de la Région ont donc rendu un avis favorable pour le dossier de subvention du film réalisé par Pierre Jolivet.


Tournage en cours


Une première demande de financement avait été soumise au comité 'écriture et développement' en octobre 2021, indique le communiqué de la Région Bretagne. Elle a abouti à un avis défavorable. Un autre comité, qui étudie les aides à la production, avait donc été saisi et avait ajourné le dossier en mars 2022, lequel a de nouveau été soumis aux experts ce 15 septembre. "C'est une procédure fréquente, un processus habituel" rappelle la Région qui cite quelques-uns des longs métrages qu'elle a récemment aidés : Les jeunes amants, Goliath, Libre Garance, etc.

Si les associations de défense de l'environnement et les Bretons se mobilisent en faveur de l'adaptation sur grand écran de la BD d'Inès Léraud, il n'en est pas de même chez certains élus qui grincent des dents. Le sujet est sensible. L'autrice elle-même l'a dit au micro de France Inter : "D'un côté, on a un soutien populaire énorme, les gens nous ouvrent grand leurs portes, partout. De l'autre, on a les élus et quelques dirigeants économiques qui ferment un peu les portes. Ils ne veulent pas, parfois, que l’on tourne sur certains lieux, sur certaines plages".

Le tournage de ce long métrage, dont la sortie est prévue en 2023, a débuté du côté de Lannion dans les Côtes-d'Armor le 5 septembre.