Cluster aux Ehpad de St-Méen-le-Grand : 11 décès depuis un mois parmi les résidents, 46 personnels testés positifs

A St-Méen-le-Grand depuis un mois, 11 résidents des Ehpad de l'hôpital sont décédés de la Covid-19, et 46 professionnels ont été testés positifs. La direction indique avoir pris les mesures nécessaires pour endiguer la propagation du virus. La CFDT rappelle les sous-effectifs récurrents.  

L'objectif est de disposer d’un médecin référent Covid au sein des Ehpad qui n’ont pas de médecins coordonnateurs
L'objectif est de disposer d’un médecin référent Covid au sein des Ehpad qui n’ont pas de médecins coordonnateurs © IP3 PRESS/MAXPPP
Depuis un mois à Saint-Méen-le-Grand, 11 résidents des EHPAD du Centre Hospitalier sont décédés de la Covid-19. Et 46 professionnels ont été testés positifs?

L’épidémie, qui avait jusque là épargné l’établissement, est apparue fin septembre. L'établissement fait partie des 62 clusters recensés par l’ARS Bretagne au 21 octobre. L'hôpital de Saint-Méen est en direction commune avec celui de Montfort/Meu et le CHU de Rennes.


11 décès parmi les résidents, 46 professionnels testés positifs.


"Sur un total des 175 résidents, confirme la direction, 60 ont été testés positifs au COVID,  50 sur l’EHPAD Hôpital et 10 sur l’EHPAD Ville. 11 d'entre eux sont décédés" précise la direction.

 Sur les 248 salariés intervenant au sein de la structure, 46 ont été testés positifs.  

"A ce jour, 22 octobre, 39 résidents restent soumis à des mesures d’isolement stricts (34 sur l’EHPAD Hôpital et 5 sur l’EHPAD Ville) et 19 professionnels sont en arrêt", ajoute la direction.
 

Les mesures prises par le Centre Hospitalier 


Pour faire face, le Centre Hospitalier souligne avoir immédiatement "mis en œuvre un plan d'actions, avec renforcement notamment des mesures d'hygiène, isolement de chaque résident en chambre, prise des repas en chambre, surveillance et suivi médical accrus, suspension des visites, arrêt des activités d’animations collectives, information des familles des résidents." 

En terme de personnels, indique-t-elle également, "des moyens supplémentaires ont été mis en place grâce à la solidarité de l'hôpital de Montfort-sur-Meu et du CHU de Rennes. Et par un gel des admissions sur les autres services. Le Plan blanc est activé depuis fin septembre."

 

La CFDT : "les personnels sont épuisés et pas assez nombreux, on est inquiet pour les semaines qui viennent"


Jointe par téléphone, la CFDT du Centre Hospitalier prend acte des mesures mises en place par la direction pour éviter la propagation de l’épidémie.  

"L'heure n'est pas à la polémique, indique Marylène Corno, représentante du syndicat. Mais les personnels sont épuisés, physiquement, nerveusement, et psychologiquement." 

"
Les professionnels étaient déjà en nombre insuffisant avant même l’apparition du virus. Avec les arrêts de travail, les besoins se font encore plus cruellement sentir. Les agents sont appelés sur leur temps de repos, les plannings changent régulièrement. On s’inquiète évidemment pour les semaines qui viennent."


Situation "en voie d'amélioration", selon la direction


"Les levées d’isolement des résidents se font au fur et à mesure et la situation s’améliore chaque jour", indique la direction de l'hôpital. "Et notamment à l’EHPAD ville où les résidents seront considérés guéris d’ici la fin de cette semaine".

Les visites pourraient reprendre d’ici quelques jours, mais sur rendez-vous, prudence oblige, au regard de la circulation active du virus sur le territoire de Saint-Méen.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées