" Cocheurs " : à la quête de l'oiseau rare, les trois bonnes raisons de voir le documentaire sur france.tv

Le film "cocheurs" de Baptiste Magontier est une plongée dans le quotidien peu ordinaire de passionnés de coche. Cette poignée d'ornithologues amateurs ou professionnels se livrant au concours de celui qui verra le plus d’espèces différentes d’oiseaux. " Cocheurs ", un film sur france.tv .

Bien que peu répandue en France, plus qu'une discipline, la coche est pour ces ornithologues une raison de vivre. Baptiste Magontier, vous emmène au cœur du quotidien des cocheurs passionnés par la nature, la biodiversité et animés par un désir de dépassement de soi. 

Voici trois bonnes raisons de voir le documentaire " Cocheurs " : un film de Baptiste Magontier sur ce phénomène qu'est la coche.

 

Ci-dessous, le replay de votre documentaire 

 

Ouessant, un paradis pour l'observation des oiseaux  

La Bretagne et plus particulièrement l'île de Ouessant représente un véritable Eldorado pour les cocheurs. 

Chaque automne, beaucoup se rendent au large du Finistère, pour y voire des oiseaux rares. Sa situation géographique exceptionnelle, la diversité de ses milieux et la puissante lumière de ses phares ont fait de Ouessant la Mecque de l’ornithologie française.

En plus d'être un formidable repère d'oiseaux rares, Ouessant est un endroit dont se délectent réellement les cocheurs pour la beauté de ses paysages. " Ici, on est dans une bulle, on est coupé du monde, plus rien n’existe. Nous on y trouve notre bonheur : les oiseaux. "  confie Nidal Issa, cocheur de Tours. 

Au-delà l'aspect ludique et compétitif de la coche, la nature est une véritable source d'émerveillement pour ces ornithologues. " Toutes les façons de se connecter à la nature sont bonnes et chacun trouve la sienne."  Pierre André " PAC" Crochet, cocheur de Montpellier. 

 

En apprendre sur les oiseaux

Découvrir le quotidien de ces cocheurs, nous permet d'apprendre beaucoup sur les espèces d'oiseaux aussi rares que majestueuses. 

Comme l'explique Hugo Touzé, cocheur de Nantes, " Pour cocher, il ne faut pas forcément être un scientifique de renom ou avoir des connaissances scientifiques. Il s'agit avant tout d'acquérir des connaissances sur les oiseaux, leur nom, leur aspect, leur cris et les phénomènes migratoires auxquels ils appartiennent. "

 

Une passion dévorante 

Les cocheurs sont prêts à parcourir des kilomètres pour voir des oiseaux rares en vue d' ajouter une espèce à la longue liste des oiseaux qu’ils ont pu observer.

Cette quête de l'oiseau rare n'est pas un simple hobby, c est une passion dévorante, comme un besoin presque vital, qui les anime profondément.

C'est ce dont témoigne le cocheur Dijonnais, Antoine Rougeron " même nous, on peine à dire ce qui nous motive, mais ce qui est sûr c’est que l’on ne peut pas vivre sans ça."

L'exercice de la coche représente un rêve pour ces passionnés. Pour Gaël Kervarec, cocheur en Bretagne , " c’est super excitant de partir à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit pour aller voir un oiseau et retrouver les copains, de voir la joie de tous le monde en voyant un oiseau".

Le premier cocheur du classement de France, Laurent Spanneut, confie : " Je suis venu à la coche presque par nécessité, parce que je n’arrivais à rien retenir dans les bouquins et je me suis rendu compte qu’en voyant les espèces sur le terrain, là, je retenais les choses et du coup, j’ai commencé à essayer de voir de plus en plus d’espèces, parce que je le retenais de plus en plus facilement. "

 

"Cocheurs", un film de Baptiste Magontier, à voir lundi 11 octobre, à 23h sur France 3 Bretagne

Un co-production Aligal Production, M com' Marguerite et France Télévisions 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne vos rendez-vous documentaires culture nature animaux