Covid-19. La Bretagne région la moins touchée mais le variant anglais en progression. Tout sur la situation

La Bretagne est la région de France qui est la moins touchée par la Covid, son taux d'incidence est de 104 cas positifs pour 100.000 personnes. Cependant, la situation en Ille-et-Vilaine, et particulièrement à Rennes, est surveillée de près, surtout pour son augmentation de cas du variant anglais. 

25% des cas de Covid en Bretagne sont dûs au variant anglais
25% des cas de Covid en Bretagne sont dûs au variant anglais © Christophe AGOSTINIS - MaxPPP

Avec 100 personnes infectées pour 100.00 habitants, la Bretagne fait figure de région protégée, au regard de la moyenne nationale qui est de 200 cas pour 100.000 habitants.

Cette moyenne régionale masque quelques indicateurs qui sont toujours inquiétants, comme l'augmentation significative de 48 points de ce taux depuis le 4 janvier oo la situation de la capitale rennaise (175 cas pour 100.000 habitants).

La situation dans les hôpitaux bretons est toujours tendue avec 738 personnes hospitalisées de la Covid et 55 en situation de réanimation ce 12 février 2021.

De même depuis ce début janvier, la situation hospitalière n'a cessé de se tendre, le CHU de Rennes ayant par exemple activé son niveau 2 du plan blanc, repoussant ainsi certaines opérations.

Le nombre de décès dans les hôpitaux a franchi le stade des 1000 personnes et les Ehpad ont comptabilisé 273 personnes décédées de l'épidémie.

Le variant anglais 

Selon le directeur de l'ARS Bretagne, Stéphane Mulliez, 20% à 25% des cas de Covid sont dûs au variant anglais. 

Ceci représente environ 400 à 600 nouveaux cas quotidens.

Les variants brésiliens et sud-africains ne représentent qu'une quarantaine de cas sur la région actuellement.

Cependant le taux de reproduction du virus est de 1, c'est à dire qu'une personne contaminée transmet sa maladie à une personne en moyenne.

Le niveau de vaccination est toujours en augmentation mais reste faible dû a un manque de vaccin. De nouveaux vaccins sont attendus pour le mois de mars, afin de vacciner une plus large tranche de la population.

Voici nos infographies

Sur cette infographie, nous pouvons constater l'évolution de l'épidémie par départment depuis le début de l'épidémie. 

Un taux important pour suivre l'évolution de la pandémie est le niveau de saturation des hôpitaux. Voici le point par service pour les hôpitaux de Bretagne.

Les personnes fragiles sont principalement touchées, les personnes de plus de 70 ans représentent 75% des hospitalisations Covid en Bretagne. Voici la répartition par tranche d'âges des personnes actuellement hospitalisées dans notre région. 

Le taux d'incidence est le rapport de personnes infectées pour 100 000 habitants par semaine par le coronavirus.

Le taux d'incidence est l'un des marqueurs importants pour juger l'évolution de la circulation du virus. C'est également un des critères qui influence un possible reconfinement. Le seuil d'alerte est fixé à 150.

Le nombre de décès des suites du Covid en Bretagne. Le cumul se fait entre les personnes décédées dans les Ehpad et les hôpitaux.

Voici la répartitions des Clusters pour la région.

La dynamique de vaccination est à suivre ici pour la région. En Bretagne, la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté le lundi 4 janvier.

La carte des centres de vaccination permet de géolocaliser les lieux où se faire vacciner.


Au niveau national


La Direction générale de la santé, met à jour une évolution au niveau national de l'évolution de l'infection au coronavirus. Le graphique ci-dessous, permet de comparer la présence de cas confirmés dans les différentes régions françaises, ainsi qu'à l'étranger. 

Utilisez les options de la carte pour affiner le détail - la mise à jour peut mettre un petit délai.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société