Dans le Pays de Rennes, le festival Waterproof nous invite à plonger dans la danse

Publié le

Waterproof, ce seront 52 rendez-vous dansants, dans 15 lieux du Pays de Rennes, entre le 26 janvier et le 6 février. Une programmation riche, qui offre au regard des créations singulières, et nous invite à entrer dans la danse.

En contempler toutes les formes, toutes les écritures, y immerger tous ses sens, et pourquoi pas, se mettre en danse...

Pour sa deuxième édition publique (l'an dernier, Covid-19 oblige, seuls les professionnels ont pu voir les spectacles), le festival Waterproof, plongez dans la danse ! donne à voir 24 spectacles, dont trois créations associant des amateurs.

En quête de corps

En jeans et sweat à capuche identiques, les corps chutent, glissent, résistent, s’attirent, se repoussent, pour tenter de mieux se tenir ensemble.

Qu’avons-nous en commun une fois dénués de nos particularités ? Comment, malgré tout, laisser voir nos singularités ?

Pour mettre en corps, en mouvement et en espace ces notions de foule et d'anonymat, les trois acrobates de Naïf Production Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne-Ravel et Lucien Reynès invitent un groupe d'amateurs à entrer en danse.

Si l'expérience vous tente, les trois créations associant une centaine d’amateurs, Apaches de Saïdo Lehlouh, Je suis fait du bruit des autres de Naïf Production et Karaodance du Collectif ÈS, sont en quête de corps, et les inscriptions sont ouvertes.

Faire rayonner l’art chorégraphique

Décalage, surprise, désir, formes nouvelles, à travers le travail de créateurs émergents et celui de chorégraphes reconnus, le festival Waterproof souhaite partager toutes les danses.

En résidence au centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne pendant l'année, le jeune chorégraphe Sofian Jouini présentera le  27 janvier au CCNRB sa dernière création, un solo intitulé Jedeya (grand-mère en tunisien). A travers les récits de sa propre grand-mère, il convoque les mémoires du corps, dans une danse des gestes du quotidien.

Une histoire secrète de la musique

A la tête du centre chorégraphique national d'Orléans depuis 2017, Maud Le Pladec a longtemps vécu à Rennes où elle a dansé notamment pour le chorégraphe Boris Charmatz.

Le 26 janvier sur la scène du Triangle, elle présentera son dernier spectacle, Counting stars with you. Six danseuses et danseurs qui engagent leur corps, leur voix, leur souffle dans une danse puissante qui nous raconte une histoire secrète de la musique : celle écrite par les femmes, depuis le Moyen-Âge.

Le marathon de la danse


Et si tous ces corps en danse vous filent des fourmis dans les pattes, rendez-vous, looké comme jamais, sur le dancefloor de l'UBU le samedi 29 janvier pour un marathon de la danse, jusqu'au bout de la nuit...