Étude du langage chez les tout-petits : Rennes 1 recherche de jeunes volontaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin .

Le laboratoire d'ethologie de l'Université de Rennes 1 recherche de jeunes enfants âgés de 5-6 mois pour une étude sur le langage et sa perception, notamment des accents. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Le laboratoire d'ethologie de l'Université de Rennes 1 travaille depuis de nombreuses années sur la production langagière, que ce soit sur l'acquisition du langage, ou sur comment se construisent les interactions. Après avoir travaillé sur cette production, à savoir "comment l'enfant parle" explique Virginie Durier, chargée de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), le laboratoire se concentre maintenant sur la perception du langage "avant de parler, que perçoit l'enfant ?"

Une étude sur les accents recherche volontaires


Le laboratoire recherche donc une trentaine de bébés, âgés de 5 à 6 mois très précisément d'ici la fin de l'année. L’étude porte sur les accents.

Elle consiste à présenter quatre courtes vidéos à l’enfant, préalablement installé dans un siège. Au cours de chaque vidéo, une femme parle à l’enfant. L'objectif est d'observer quelle personne l'enfant préfère regarder en fonction de sa façon de parler. 

Informations pratiques 


La visite dure 30 minutes, l’observation 10 maximum. Les parents restent en permanence avec l'enfant et sont les seuls à le manipuler. Si vous souhaitez participer bénévolement à cette recherche ou obtenir des explications complémentaires vous pouvez contacter Virginie Durier au 06.70.67.26.97 ou par email à EthoBB@univ-rennes1.fr

Enfant et langage ce que l'on sait 


Les recherches du laboratoire d'ethologie ont exploré plusieurs pistes et établi des constats. "En enregistrant par exemple des enfants à l'école maternelle, on se rend compte que ceux qui sont amis vont établir leur propre vocabulaire, entre eux, qui sera différent du reste d'un autre groupe. Les affinités se retrouvent dans les mots." souligne Virginie Durier.

"Nous avons aussi travailler sur l'acquisition des liaisons, obligatoires ou non, au sein de la sphère familiale ou sur comment les enfants adaptent leur façon de parler selon la région de leur interlocuteur et la leur." 


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité