Face à Toulouse, le Stade Rennais utilise la Force pour la connaissance et la défense, jamais pour l'attaque

Pedro Henrique célèbre le pénalty transformé par Diagne. Maigre consolation. / © AFP PHOTO / DAMIEN MEYER
Pedro Henrique célèbre le pénalty transformé par Diagne. Maigre consolation. / © AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

Le Stade Rennais est éliminé de la coupe de la Ligue après sa lourde défaite face à Toulouse 1 à 3. L'entraîneur Philippe Montanier a quitté la pelouse sous les sifflets. Il aura beau s'en référer à maître Yoda, sa timidité en attaque plonge le club dans la crise.

Par Stéphane Grammont

Avant le derby contre Guingamp ce samedi, le scénario n,’aurait pas pu être pire. « Une très mauvaise entame de match, une exclusion, la blessure de Pedro Mendes… On a l’impression d’avoir tous les vents contraires » résume Philppe Montanier.

Toulouse a monopolisé le ballon durant tout le 1er quart d’heure, qui se conclut logiquement par un but de céder (13è). Trois minutes plus tard, le match bascule après une faute de Yacouba Silla sur Adrian Regattin en pleine course.

Cela faisait beaucoup pour les Rennais face à des Toulousains plus joueurs et plus à l'aise avec le ballon.

Ils se sont appuyés  sur l'excellent Trejo pour doubler la mise. L'Argentin a lancé Doumbia côté droit, dont le centre a trouvé Ben Yedder, qui devançait Moreira et Diagne (2-0, 32).

Des "mouillez le maillot", "On se fait ch...", "Montanier démission" ont commencé à fuser du kop rennais, avant une grosse bronca à la pause.


En seconde période, Montanier gardait son 4-4-1 mais lançait Kamil Grosicki à
la place d'un Giovanni Sio catastrophique.

La timide réaction se caractérisait par un tir cadré mais sans danger d'Abdoulaye Doucouré (49e). Puis Rennes revenait dans le match sur un coup du sort enfin favorable.

A la suite d'un auto-croc en jambe de Boga, au duel avec Yago (57e), l'arbitre désignait le point de penalty. Dans la foulée, Fallou Diagne transformait et mettait fin à la série de six ratés rennais !

Grosicki par deux fois était proche de l'égalisation, mais Toulouse se montrait dangereux en contre et faisait finalement le break, en profitant des largesses du latéral Steven Moreira, via un centre de l'attaquant Aleksandar Pesic pour Regattin (1-3, 84e).

Le Roazhon Park s’est vidé sous les "Montanier démission", avant même la fin du match.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus