Industrie automobile : le virage vers l'électrique et vers l'inconnu ?

Ligne de montage de SUV à l'usine PSA à Rennes La Janais / © PSA
Ligne de montage de SUV à l'usine PSA à Rennes La Janais / © PSA

La généralisation des voitures électriques ou hybrides est annoncée depuis longtemps. Avec l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme européenne sur les rejets de dioxyde de carbone, le mouvement pourrait se concrétiser. Quelles conséquences sur l'emploi dans notre région?

Par Myriam Thiébaut


L'usine de PSA à Rennes La Janais commence tout juste à assembler des SUV à moteur hybride. Pas encore commercialisés, il devraient compléter, d'ici quelques mois, la production rennaise des SUV à moteur thermique (C5 Aircross et Peugeot 5008).

A partir de 2020, chaque constructeur automobile sera bridé sur la quantité de CO2 émise par les véhicules qu'il met sur le marché: pas plus de 95g de CO2 par kilomètre pour l'ensemble de sa gamme de voitures. La norme européenne ne s'applique pas à chaque voiture individuellement: une moyenne est calculée sur la globalité des immatriculations pour chaque fabricant.
 

Un défi pour les constructeurs


En 2018, les voitures sorties d'usine émettaient en moyenne 120,4g de CO2/km. Autant dire que la marche à descendre est raide pour s'aligner sur le nouveau seuil réglementaire.

Elle est d'ailleurs d'autant plus haute que les émissions des véhicules ont recommencé à grimper depuis deux ans, après dix années de baisse continue... L'explosion des ventes de SUV n'est pas étrangère à cette inversion de la tendance.


La production sera pilotée en fonction du bilan carbone?


A Rennes, les salariés de PSA s'interrogent sur le nouveau "mix" que l'usine va produire: des SUV hybrides et des SUV classiques. La production sera-elle aussi soutenue qu'elle l'a été en 2019: près de 150 000 véhicules essence assemblés à La Janais?
 

Entreprise innovante 


Les perspectives se révèlent plus sereines chez un sous-traitant des constructeurs automobiles, installé sur le site de l'ancienne usine Citroën, à Rennes également. La filiale du groupe allemand Continental se spécialise dans les pièces anti-bruits, anti-vibrations, des voitures électriques. Il développe aussi un savoir-faire pour fournir des composants plus légers pour les véhicules. Car la chasse au CO2 passe aussi, et principalement, par le poids de la voiture.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus